Tour de la plus vaste île méditerranéenne

Recent Comments

Marsala

Marsala, situata all’estremità occidentale della Sicilia, è una città di moderata importanza (circa 83.000 abitanti), nota soprattutto per il suo vino dolce.

Breve storia di Marsala

Intorno ai’VIII-VII secolo aC, l’insediamento fenicio di Mozia si sviluppò sull’isola di San Pantaleo, a pochi chilometri dalla costa.
Nel – 397, il tiranno Dionisio I di Siracusa lo distrusse. I suoi abitanti si rifugiarono sulla costa dove fondarono una nuova colonia, Lylibeo, “la città che guarda la Libia”. La Libia era il nome dato a tutta la costa africana.
La città divenne romana nel 241 aC e divenne un importante centro della Sicilia, centro del commercio e dell’amministrazione. Impreziosito da ville e edifici pubblici, Cicerone, che era il questore dal 76 al 75, lo chiamava “splendente Urbs”.

Devastato dai Vandali nel quinto secolo, fu in seguito annesso all’impero bizantino. Ma ha a lungo conosciuto tempi bui, lontano da Bisanzio, e vittima di incursioni dei pirati. Lo sbarco degli arabi-berberi nei pressi del vicino monte Granitola segnò una ripresa degli scambi e la rinascita della città. Gli arabi lo chiamavano Marsa’Alī (Port of Alī) o Marsa’āliyy (Grand Port), o forse Marsa Allāh (Porto di Dio).

Sulla mappa

Nella categoria Marsala

  • Marsala Marsala, située à l’extrémité occidentale de la Sicile, est une ville d’importance moyenne (environ 83,000 habitants), surtout connue pour son vin liquoreux. Brève histoire de Marsala Aux environs des VIII-VIIe siècles avant ...
  • Hôtels à Marsala Hotels en SicileHôtels à Marsala
  • Environs de Marsala Environs de Marsala

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Marsala, située à l’extrémité occidentale de la Sicile, est une ville d’importance moyenne (environ 83,000 habitants), surtout connue pour son vin liquoreux.

Brève histoire de Marsala

Aux environs des VIII-VIIe siècles avant notre ère, la colonie phénicienne de Mozia se développa sur l’île de San Pantaleo, à quelques kilomètres de la côte.
En – 397, le tyran Denys Ier de Syracuse la détruisit. Ses habitants se réfugièrent sur la côte où ils fondèrent une nouvelle colonie, Lylibeo, « la ville qui regarde la Lybie ». Lybie était le nom donné à l’ensemble de la côte africaine.
La cité devint romaine en 241 avant J.-C. Elle est alors devenue un important lieu de Sicile, centre de commerce et administratif. Embellie de villas et d’édifices publics, Cicéron qui en fut questeur de -76 à 75 la qualifia d’ « Urbs resplendissante ».

Dévastée par les Vandales au Ve siècle, elle fut annexée par la suite à l’empire byzantin. Mais elle connu longtemps des temps obscurs, loin de Byzance, et victime d’incursions pirates. Le débarquement des arabo-berbères près du Mont voisin de Granitola marqua une reprise du commerce et la renaissance de la ville. Les arabes l’appelèrent Marsa ʿAlī (Port d’Alī) ou Marsa ʿāliyy, (Grand Port), ou bien peut-être Marsa Allāh (port de Dieu).

Sur la carte

Dans la catégorie Marsala

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *