Tour de la plus vaste île méditerranéenne

Articles similaires

  • Aragonais, bourbons et espagnols

    Palerme passa d’un souverain à l’autre de la dynastie aragonaise : Jacques II, Frédéric III d’Aragon et l’île fut déchirée par les rivalités entre les familles nobles comme les Ventimiglia, les Alagona et les Chiaramonte, qui se disputèrent le pouvoir dans les terres occidentales de la Sicile.

  • Les souabes et les angevins

    Un mariage d’état entre Henri VI, fils de l’empereur allemand, et Constance, fille de Roger II, en 1185, tenta un accord pacifique, mais ouvrit finalement la route à la conquête Souabe. En 1194, Palerme est conquise par le souverain allemand.

  • Les normands en Sicile

    La splendeur de la période arabe ne s’interrompit pas avec les Normands, particulièrement sous Roger II, qui surent conserver et utiliser l’héritage culturel arabe, grec et romain.

  • Les arabes en Sicile

    Au IXe siècle, les musulmans du Nord de l’Afrique envahirent la Sicile, conquérant Palerme en 831 puis toute l’île en 965. Les gouverneurs musulmans firent de Palerme la capitale de la Sicile.

  • Phéniciens et grecs

    En 734 av J-C, les Phéniciens, provenant de Tyr, y fondèrent une florissant comptoir commercial sur la baie bordant la fertile Conca d’Oro, la partie orientale de l’île étant à cette époque occupée par les Sicules.

  • Préhistoire et premiers peuplements

    La présence de l’homme à Palerme est déjà attestée à la préhistoire comme une des plus anciennes de toute la Sicile.
    D’intéressantes gravures et peintures rupestres ont été retrouvées dans les grottes d’Addaura en 1953 par l’archéologue Bovio Marconi.

  • Histoire du Palais des Normands

    Le palais des Normands est situé au point […]

Rome, barbares et byzantins

Les guerres puniques

Préhistoire
-VIII
Phéniciens et grecs
-III
Romains
V
Vandales, goths
VI
Byzantins
IX
Arabes
XI
Normands
XIII
Souabes
XIV Angevins
Aragonais
XV
Espagnols
XVIII
Bourbons
XIX
Unité italienne

La ville resta phénicienne jusqu’à la première guerre punique (264-241 av J.-C.), suite à laquelle la Sicile fut conquise par les Romains.

Lors des guerres puniques, Palerme fut le centre des heurts entre Carthaginois et Romains. En 254 av J.-C., la flotte romaine assiégea la ville, la forçant à la reddition, rendant esclave la population qui fut contrainte de fournir un tribu de guerre pour racheter la liberté.
Astrubale tenta de reprendre la ville, mais Metello, le consul romain, obtint une splendide victoire. Il y eu une autre tentative d’Amilcare en 247 av J.-C., qui campa sur le mont Pèlerin, appelé Ercta, sans succès, puisque la ville resta fidèle à Rome et eut les titres de Pretura, l’Aquila d’or et le droit de battre de la monnaie, en restant une des cinq villes libres de l’île.

Période impériale, invasions barbares et byzantins

Témoignage de l’aisance et de la splendeur de Rome à Panormus, de nombreux bâtiments sont édifiés à cette époque, dans la zone de la Place Victoire où le théâtre existait jusqu’au temps des Normands, de nombreuses mosaïques y furent découvertes en 1868.
A l’époque impériale, cette colonie romaine – décrite par Strabon – était encore le grenier de Rome. Mais elle connue la décadence après Vespasien, en subissant les invasions barbares en 445, où Genséric, roi des Vandales mit la ville à feu et à sang.
Ces derniers dont leur empire fut fondé en 429 avec le centre en Tunisie, tentèrent maintes fois de s’emparer de l’île.
Elle passa sous la domination d’Odoacre, de Théodoric et des Goths.

En 535 Belisario vainquit les Goths de Palerme avec sa flotte navale, commença la période byzantine de l’empire romain d’orient, qui dura jusque dans les années 830.

La Sicile fut divisée en deux préfectures par les byzantins. Les deux gouverneurs se firent la guerre. Euphimius, le gagnant, rêvait de reformer l’empire romain. Cependant, perdant une armée, il demanda aux arabes contrôlant le nord de l’Afrique d’amener des renforts en Sicile qui débarquent à Marsala vers 827. Euphimius mourut mystérieusement et les arabes refusèrent de repartir.

Les Arabes, firent de Palerme en 831 la capitale de leur royaume de Sicile.

Histoire de Palerme

S’abonner
Notifier de
guest
confidentialite check
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments




Destinations principales

Articles au hasard

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x