Tour de la plus vaste île méditerranéenne

Sciacca

sciacca sicilia

Sciacca est une petite ville d’environ 41.000 habitants (2010) située sur la côte du sud de la Sicile, formant un amphithéâtre dominant la mer.
C’est une destination touristique et thermale, et surtout un important port de pêche, aussi connue pour son somptueux carnaval et son artisanat de la céramique.

Selon la légende le Mont Kronio était la résidence du dieu Chronos, père de Zeus, et ses bains de vapeurs auraient été construits par Dédale, qui s’était enfui de Crète après la construction du labyrinthe du Roi Minos. Ses thermes étaient déjà réputés sous l’antiquité grecque, et de nos jours ses eaux sont connues pour leurs vertus thérapeutiques.

Fondée par des populations d’origine grecque vers le Ve siècle avant notre ère, elle se nommait Thermae Selinuntinai (Thermes de Sélinonte) alors que le nom actuel de Sciacca est attribué aux Arabes.

adsensefeed

Visite et monuments

Entouré d’anciens murs, le centre historique de Sciacca est marqué par des monuments au style baroque.

La cathédrale (Maria Santissima del Soccorso) sur la Piazza Don Minzoni remonte au XIIe siècle, remaniée au XVIIe siècle, avec un intérieur hérité des normands, où les trois nefs conservent des œuvres remarquables des XVe et XVIe siècles, dont une fresque de Tommaso Rossi de la vie de Marie Madeleine.

Une des principales attractions de la ville est le Château Enchanté (Castello Incantato en italien), situé à quelques kilomètres à l’est du centre-ville. C’est un site surréaliste, où Filippo Bentivegna sculpta depuis les années 1920, pendant des dizaines d’années, des milliers de statues de têtes (plus de 20.000), dans la roche et les troncs d’arbres. Il mourut ici en pleine solitude en 1967. L’œuvre du « fou de Sciacca » a été par la suite reconnue comme manifestation majeure de « l’art brut ». Mais la plus grande partie a été détruite ou perdue (on peut en voir plus de 3000 lors de la visite).

Parmi les édifice de la ville, mentionnons le palais Steripinto, un des plus beaux palais de Sciacca, édifié en 1501, le Castello dei Luna (Château des Luna) du XIVe siècle, dont il reste la tour et les murs, le quartier Terravecchia avec les restes du château normand, l’église de Santa Margherita (gothique XIV-XVe siècles), le musée du carnaval, le palais Tagliavia, les portes de la ville (Porta San Calogero, Porta San Salvatore et Porta Palermo), ou le musée du jouet.

Dans les environs

Le Monte San Calogero (ou Monte Kronio) est situé près de la ville au nord, avec de belles vues et des grottes naturelles.

Diverses belles plages s’étendent sur la côte des environs de Sciacca, souvent assez bien préservée, dont les plus réputées sont celles de San Marco dans une réserve naturelle à l’ouest de la ville, avec son sable doré et ses eaux claires. Au sud, la plage de Torre del Barone de galets l’eau bénéficie d’eaux encore plus transparentes. La plage de Tonnara au pied de la ville, vers l’ouest, est la plus fréquentée, avec du sable fin et des eaux propres.

A 26 miles au large, une zone marine protégée correspond aux îles sous-marines Ferdinandean, d’origines volcaniques.

Sur la carte

Dans la même catégorie

  • Hôtels à SciaccaHôtels à Sciacca
    Hôtels à Sciacca, sur la cote sud de la Sicile, hébergements et agritourismes, bed and breakfast.
  • Environs de SciaccaEnvirons de Sciacca
    Destinations siciliennes les plus proches de Sciacca, avec à l’ouest l’antique site de Sélinonte, et dans l’arrière-pays les Monts Sicanes au nord-est. Agrigente se rejoint à 65 km à l’est

Informations

Sites externes

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Destinations