Tour de la plus vaste île méditerranéenne

Visite de Modica

Duomo di San Pietro, Modica

Pour son patrimoine, Modica a été insérée au patrimoine de l’Unesco, parmi les villes du baroque tardif du Val di Noto. Elle conserve non seulement des palais et églises baroques de prestige, mais aussi une structure d’origine médiévale.
A seulement 15 km de Raguse, la ville occupe un plateau qui au XVIIIe siècle était traversé par deux rivières franchies par 17 ponts. Une inondation au début du XXe siècle a conduit à une déviation du cours de la rivière.
Bien que Modica est appelée «la ville aux cent églises», elle conserve aussi des palais majestueux et des édifices baroques.

Modica Alta

Sur les hauteurs se dressent les vestiges de l’ancien château, et autour le quartier le plus ancien de la ville, où s’enchevêtrent des ruelles de charme, entre les maisons parfois adossées à la roche et aux grottes naturelles.

Bien que la plus grande partie des monuments de la ville date de l’époque baroque, il reste quelques édifices plus anciens comme l’église de Carmine en partie gothique, l’église rupestre de San Niccolò Inferiore, datant du XIIe siècle, et les vestiges de l’église du Saint-Sacrement.

Le château des comtes de Modica est flanqué de la tour de l’horloge, emblème de la ville, au sommet d’une falaise sur le promontoire rocheux.
Les restes de la forteresse remontent de constructions allant du VIIIe au XIXe siècle.
La tour de l’horloge a été érigée sur les vestiges ayant suivi le séisme de fin du XVIIe siècle d’une tour du château, avec une horloge à contrepoids mécanique installée ici en 1725, réglée tous les jours.

Duomo di San Giorgio à Modica

Duomo di San Giorgio

Le duomo San Giorgio est une des plus belles églises de Modica, et un des symboles majeurs du baroque sicilien, dont l’origine remonte au haut moyen-âge, reconstruite par Rosario Gagliardi au XVIIIe.
La façade est précédée par un majestueux escalier de 250 marches construit en 1818.
Dans les cinq nefs intérieures, sépares par 22 colonnes aux chapiteaux corinthiens, sont conservés des œuvres d’art, peintures, stucs et les objets précieux du trésor comme le reliquaire du saint. On peut mentionner le splendide orgue à quatre claviers construit entre (1888), le cadran solaire, les toiles de l’Évangile et la vie de saint Georges (Girolamo Aliprandi en 1513), de l’Assomption de Paladini, la Nativité de Carlo Cane et la Madonna della neve de Mancini.

Une des autres principales églises est la Chiesa del Carmine, un des rares monuments ayant survécu au séisme de 1693, qui remonte au XVIe siècle. En façade son portail gothique qui date du XIVe est surmonté par une superbe rosace gothique. A l’intérieur un splendide autel en bois sculpté, des stucs, des restes de fresques murales, ou le groupe sculpté de l’Annonciation.

Le Palazzo Polara, situé à côté de la cathédrale de San Giorgio, est un splendide bâtiment de style baroque, introduit par un élégant escalier. La façade domine entièrement Modica Bassa et les collines au-dessus. C’est aussi le site d’expositions et de performances fréquentes, ainsi que d’accueillir une galerie d’art permanente.

Une autre des principaux exemples de l’architecture du baroque tardif de Modica, le Palazzo Napolino-Tommasi Rosso, derrière la cathédrale San Giorgio, affiche une élégante façade, dont un portail orné de sculptures.

Modica bassa

En rejoignant la partie inférieure de Modica, on croise deux anciennes églises, reconstruites à l’époque baroque : Santa Maria di Betlemme et l’église de San Pietro.

Duomo di San Pietro, Modica

Duomo San Pietro

Le duomo San Pietro (Saint-Pierre) est avec l’autre cathédrale l’une des deux plus belles église à Modica. Datant du XIVe, elle est reconstruite après le séisme. On y accède par un escalier et les statues des douze apôtres. En façade on trouve quatre statues représentant San Cataldo, Santa Rosalia, San Pietro et la Madone, et plus haut Jésus-Christ en triomphe.
Ses trois nefs sont séparées par 14 colonnes et leurs chapiteaux corinthiens, avec un beau pavement, la nef centrale ornée de scènes de l’Ancien Testament, et des groupes sculptés importants: la “Madonna di Trapani” (attribuée à Giovanni Pisano), et le « San Pietro e il paritico” (Paolo Civiletti, 1893).

L’ancien couvent bénédictin du XVIIe abrite deux musées, dont le musée municipal Franco Libero Belgiorno, et le musée des arts et traditions populaires de la ville de Modica.

L’église de Santa Maria del Gesù a aussi résisté au tremblement de terre de 1693, conservant un très beau cloître en partie gothique, construit en 1343 sur la demande de la comtesse Giovanna Ximenes de Cabrera.

Chiesa di San Giovanni Evangelista - Modica

San Giovanni Evangelista

L’église de San Giovanni Evangelista, principalement baroque, a été restaurée fin XIXe siècle avec un style néoclassique. Elle est précédée par un grand escalier encadré de 26 piliers qui portaient des statues (dont il en reste 3).
L’intérieur conserve un groupe sculpté de l’Addolorata du XVIe siècle, avec la Vierge Marie, Marthe, Jésus et Madeleine. A l’extérieur, l’église possède un impressionnant escalier bordé sur les côtés de vingt-six piliers, qui supportaient autrefois autant de statues, alors qu’il n’en reste plus que trois. Point culminant de la ville, on peut rejoindre à proximité le Belvédère sur la ville haute.

La Porte de Leva, du début du XIVe siècle, est un beau reste du style gothique Chiaramonte (variante locale du style arabo-normand),qui est avec le portail de la chapelle palatine de l’église de Santa Maria di Betlem, le plus beau de Modica. C’était le portail d’une petite église qui est a été incorporée dans le palais du XVIIIe de la famille de Leva, devenant leur chapelle privée.

L’église de Santa Maria di Betlem est l’une des trois anciennes collégiales de Modica, remontant au XIVe siècle. La Chapelle Palatine, avec son beau portail, a été construite vers le début du XVe siècle.

L’église rupestre de San Nicolò Inferiore, grotte artificielle, conserve de très belles fresques peintes sur la roche, de style byzantin tardif, datées entre les XIIe et XVIe siècle. La fresque principale est un Christ Pantocrator au centre de l’abside.

Parmi les autres églises, très nombreuses à Modica, méritent aussi une visite celles de San Domenico, le couvent des capucins et le sanctuaire de la Madonna delle Grazie.

Musées

L’ancien couvent bénédictin du XVIIe abrite deux musées, dont le musée municipal Franco Libero Belgiorno, avec une section d’archéologie importante (retecivicacomunemo.wixsite.com), et le musée des arts et traditions populaires de la ville de Modica.

Il existe aussi le musée de la médecine Campailla, du nom du médecin-philosophe de la ville qui a réussi à guérir de nombreuses personnes de la syphilis grâce à des inhalations de mercure ; ainsi que la maison natale de Salvatore Quasimodo, prix Nobel de littérature ; sans oublier, bien sur, le musée du chocolat, une spécialité de la ville.

Des palais baroques

Le Palazzo degli Studi (1610 – 1630) est l’ancien couvent jésuite, transformé en lycée à partir de 1878.
Le théâtre Garibaldi, construit au début du XIXe siècle, affiche une façade néoclassique.
Le Palazzo Grimaldi est une belle expression du style néo-Renaissance parmi, abritant une galerie d’art.
Mentionnons aussi le Palazzo de ‘Mercedari, annexé au sanctuaire de la Madonna delle Grazie, qui était l’ancien couvent des Pères Mercedari.

Environs de Modica

Il existe plusieurs sites archéologiques sur le territoire de Modica:

  • Cava Ispica, 9 km à l’est
    Ce long ravin de 13 km de long est parsemé de petits sanctuaires, de grottes sicules de l’âge du bronze, de nécropoles, catacombes chrétiennes, dont des fresques, avec les plus anciens établissements qui remontent au néolithique.
  • Cava Lazzaro, 13 km à l’est
    La vallée de Cava Lazzaro est l’un des sites archéologiques les plus intéressants du paléolithique sicilien, avec des grottes habitées, des grottes à usage religieux, où la pierre est taillée de colonnes.
  • Cava dei Servi, à 16 km au nord-est.
    Cette zone autour des gorges du Tellesimo, avec parois rocheuses et plateaux, est d’une beauté particulière, avec une riche végétation, et un parc forestier. On y trouve des grottes et nécropoles qui seraient de l’âge du bronze, et des monuments funéraires.

On peut profiter autour de Marina di Modica de belles plages de sable.

Traditions et folklore

La fête de la Madonna Vasa-Vasa se tient le matin de Pâques, depuis au moins 1645, il représente la rencontre entre la Vierge et le Christ ressuscité, illustrés à Modica avec des marionnettes.

Galerie photos

Informations

Sites externes

Catégorie Modica

  • ModicaModica
    Modica est une jolie ville d’environ 55 000 habitants non loin de Raguse. ...
  • Hôtels à ModicaHôtels à Modica
    Hôtels et hébergements à Modica en Sicile, appartements, bed and breakfast, en centre-ville ...
  • IspicaIspica
    La jolie ville d’Ispica a hérité sa physionomie actuelle de la reconstruction qui ...
  • Cava d’IspicaCava d'Ispica
    La Cava d’Ispica est une gorge de près de 13 kilomètres de longueur ...
  • Villes baroques du Val di NotoVilles baroques du Val di Noto
    La période baroque a connu la reconstruction de 8 villes du sud-est de ...
  • Gastronomie à Modica
    La gastronomie à Modica et sa région se distingue d’abord par deux produits La ...
  • Environs de ModicaEnvirons de Modica
    Destinations siciliennes les plus proches de Modica, d’abord Raguse à près de 15 ...
S’abonner
Notifier de
guest
confidentialite check
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments




Destinations principales

Articles au hasard

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x