Tour de la plus vaste île méditerranéenne

Commentaires récents

Articles similaires

  • Palazzolo Acréide

    Petite ville agréable d’environ 9000 habitants, Palazzolo-acréide est […]

  • Akrai

    Près de Palazzolo Acreide, Akrai fut une colonie […]

  • Ferla

    Ferla est un village dont les plus anciens […]

  • Monterosso Almo

    A 700 mètres d’altitude, Monterosso est une petite […]

  • Hôtels à Palazzolo

    Hôtels et hébergements à Palazzolo Acréide et dans les environs, appartements, bed and breakfast et chambres d’hôte.

Nécropoles de Pantalica

Necropoli di Pantalica

Les nécropoles troglodytes de Pantalica ont été inscrites au patrimoine de l’UNESCO. C’est un site unique en son genre avec en pleine nature des milliers de tombes creusées dans le roche qui datent pour beaucoup de plus de 3000 ans.
Inséré dans la réserve naturelle de Pantalica, Valle dell’Anapo et Cava Grande, cet endroit est une destination idéale pour y mêler randonnée, culture et nature.

Ce sont des populations autochtones, antérieures aux Sicules, qui commencèrent cette étonnante coutume funéraire, près d’un antique village. Beaucoup des d’objets remontant au paléolithique et au néolithique qui y ont été retrouvés sont conservés au Musée archéologique Paolo Orsi de Syracuse.

A une autre époque, plusieurs villages byzantins se sont installés avec des maisons creusées dans la roche.

Description du site

Necropoli di Pantalica

Necropoli di Pantalica

L’essentiel du site se situe sur un plateau entouré de canyons creusés les deux rivières de l’Anapo et du Calcinara.
Les 5000 tombes creusées dans la roche, pour la plupart par les Sicules, se répartissent sur plusieurs zones, chacune correspondante à une époque, depuis les plus anciennes du XIIe siècle avant J.-C., jusqu’au VIIIe siècle avant J.-C.

adsensefeed

Le site archéologique est divisé en cinq grandes nécropoles principales :

  • La nécropole sud-ouest ou de Filiporto, avec près de mille tombes sur les parois et dans la vallée de l’Anapo, de la dernière époque de la cité (IX-VIII siècle avant J.-C).
  • La nécropole du nord-ouest qui est une des plus anciennes (XII-XIe siècle avant J.-C.).
  • La nécropole de Cavetta du IX-VIIIe siècle avant notre ère, avec ses maisons byzantines.
  • La nécropole du nord est la plus vaste et une des plus anciennes (XII-XIe siècle avant J.-C.)
  • La nécropole méridionale du IX-VIIIe siècle avant J.-C.
  • La nécropole de San Martino est l’une des plus intéressantes, avec des tombes préhistoriques et des catacombes byzantines (IV-Ve siècles, et XI-XIIIe siècle) portant quelques fresques pour certaines.

Visite du site

mappa pantalica

Plan de Pantalica

L’accès depuis Sortino est le plus simple, menant d’abord à la “Sella di Filiporto” avec les vestiges de fortifications d’une ancienne cité, et d’où bifurquent plusieurs sentiers.

Le chemin se dirige vers la nécropole de Filiporto, avec de belles vues sur les gorges, puis rejoint un ancien village byzantin.
Près de l’entrée de Filiporto, il existe un fossé remontant au IX-VIIIe siècles avant notre ère, et des traces de murs byzantins.
Le village avec ses habitations troglodytes comprend le petit oratoire byzantin San Micidiario avec ses traces de fresques et d’inscriptions.

Non loin un site désigné comme l’acropole, en position dominante, est le seul endroit avec les restes d’un bâtiment en pierres, appelé le «palais du prince» ou Anaktoron, du XII-XIe siècles avant J.-C., et qui avec ses blocs mégalithiques évoque une influence mycénienne.
Au pied de l’Anaktoron, autour de l’église San Nicolicchio (VIIe) se trouvait aussi un petit village byzantin.

On peut rejoindre ensuite la nécropole du nord-ouest et la celle de Cavetta, puis longer la gorge de Calcinara avec une belle vue sur la nécropole du nord, la plus dense et ancienne du site.

De retour près de l’entrée du site côté Sortino, on peut descendre dans le vallon et la rivière, visiter la grotte de l’Oratoire du Crucifix avec quelques vestige et la Grotte des chauve-souris (Grotta dei Pipistrelli en italien), près de l’ancienne voie ferrée.

Galerie

Carte

Informations

Necropoli di Pantalica
96010 Sortino, Provincia di Siracusa

Sites externes

Catégorie Monts Hybléens

  • Monts Hybléens et vallée de l’AnapoMonts Hybléens et vallée de l'Anapo
    Description Le plateau montagneux calcaire des monts Hybléens s’étend sur une partie des provinces ...
  • Palazzolo AcréidePalazzolo Acréide
    Petite ville agréable d’environ 9000 habitants, Palazzolo-acréide est située au cœur des Mont ...
  • AkraiAkrai
    Près de Palazzolo Acreide, Akrai fut une colonie fondée par les grecs de ...
  • Réserve naturelle de Cavagrande
    Dans les contreforts des monts hybléens, au nord de Noto et au sud ...
  • FerlaFerla
    Ferla est un village dont les plus anciens témoignages datent du XIIIe siècle. ...
  • Monterosso AlmoMonterosso Almo
    A 700 mètres d’altitude, Monterosso est une petite ville des monts Hybléens souvent ...
  • Villes baroques du Val di NotoVilles baroques du Val di Noto
    La période baroque a connu la reconstruction de 8 villes du sud-est de ...
  • Hôtels à PalazzoloHôtels à Palazzolo
    Hôtels et hébergements à Palazzolo Acréide et dans les environs, appartements, bed and ...
  • Environs des Monts HybléensEnvirons des Monts Hybléens
    Destinations siciliennes autour des Monts Hybléens, dont Raguse et Modica au sud-ouest, Syracuse ...

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Destinations principales

Articles au hasard

  • Alicudi
    La petite île d’Alicudi, anciennement nommée Ericusa est la plus occidentale des …
  • LevanzoLevanzo
    Levanzo est la plus petite et la moins peuplée des îles Egades, …
  • Destinations à proximité de l’EtnaDestinations à proximité de l’Etna
    Destinations proche de l’Etna en Sicile, dont Catane au pied du volcan, …
  • Favignana
    Favignana est l’île la plus importante de l’archipel des Égades avec ses …
  • Palais de la ZisaPalais de la Zisa
    Le palais de la Zisa, qui est en lui-même un musée, abrite …