Tour de la plus vaste île méditerranéenne

Visite d’Erice

Basilica Matrice, Erice

Le centre historique d’Erice est exceptionnellement bien conservé, avec un dédale de ruelles pavées et d’escaliers, dont deux sites se détachent : le sommet avec son château de Vénus, construit par les normands au XIIe siècle sur les restes du temple de Vénus, et l’église Matrice à l’entrée de la ville, de style gothique du XIVe.
On peut rejoindre la ville par un funiculaire relié à Trapani, ou bien par la route sinueuse qui gravit la montagne.

Visite

Au nord de la ville, il reste des murs de l’enceinte remontant aux Élymes (VIIIe-VIe siècle avant notre ère). La portion la mieux conservée se situe entre les portes Porta Carmine et Porta Spada, le long de la Via dell’Addolorata.

On peut accéder au centre, côté sud-ouest, par la Porta Trapani (qui est proche du parking) d’origine normande.
Peu après la porte, vers la gauche, se trouvent des restes de fortifications Elymes ou phéniciennes, avec des murs cyclopéens (VIIe – IIIe avant J.-C.).
En face on arrive sur l’esplanade de la Chiesa Madre ou Duomo Santa María della Asunta.

adsensefeed

Chiesa Madre

Erice, chiesa madre

Chiesa Madre

La Chiesa Madre (ou Duomo Santa Maria Assunta) a été construite au XIVe siècle sous Frédéric d’Aragon. Son clocher séparé de l’église était d’abord une tour de guet. Son imposante façade gothique a un très particulier portail gothique datant de 1426.
Le potique qui la précède, la rosace et l’escalier furent ajoutés postérieurement.
L’intérieur a été entièrement renouvelé au XIXe siècle, et il reste d’origine outre le plan à 3 nefs, les colonnades aux arcades en ogive et 4 chapelles du XVIe siècle.

Centre historique

Centro storico Erice

Centre historique

On peut gravir le centre historique par la rue de la Via Vittorio Emmanuele, occupée par ses nombreux commerces touristiques et des façades baroques des XVIIe-XVIIIe, rejoint la place de la mairie (municipio) avec ses terrasses et cafés. On peut y visiter le musée Cordici, avec ses vestiges archéologiques, manuscrits, peintures et sculptures, dont se détache l’Annonciation d’Antonello Gagini, de 1525.
La Via Cordici mène à proximité à la jolie place San Domenico où se trouve l’église homonyme.

En continuant l’ascension de la ville, on peut passer par les charmantes ruelles autour de l’église San Carlo, puis rejoindre les jardins du Balio (Giardini del Balio) qui précèdent le château normand (château de Vénus) et les tours de Ballo.
Le panorama s’y étend sur une belle part de la Sicile et au delà de la mer jusqu’au Cap Bon de Tunisie en cas de temps très clair.

Château de Vénus

Erice, château

Vue depuis le château

Le château de Vénus se dresse à la pointe de la montagne, au sommet d’une falaise, érigé au XIIe siècle par les normands, sur le site qui était auparavant occupé par le temple de Vénus et qui à l’époque était en ruines. Ce temple aurait été fondé par les Sicanes vers le XIIe siècle avant notre ère. Selon les récits, à l’époque phénicienne, les marins s’y rendaient pour rendre hommage à la déesse, puis se divertissaient avec les prêtresses qui se donnaient à eux.

La puissante forteresse aux murs épais ornés de merlons était complétée par les tours Balio plus avancées, qui étaient à l’origine reliées au château par un pont-levis.
Sur l’entrée du château on peut voir les armoiries de Charles V des Habsbourg d’Espagne et au dessus une fenêtre à meneaux du XIVe siècle.
De l’intérieur, on peut admirer une vue exceptionnelle et des vestiges archéologiques remontant à l’antiquité avec des restes de thermes romains, des vestiges du temple de Vénus, d’un pont, des prisons des Bourbons, etc.
En contrebas dans le vallon, se voit la tour Pepoli et derrière l’église San Giovanni.

Autres sites d’Erice

La tour Pepoli et son manoir sont une fantaisie architecturale édifiée vers la fin du XIXe siècle par le comte et mécène Pepoli.

Erice, san domenico

San Domenico

Mentionnons les plus intéressantes églises de la ville : la belle église sur la Piazza San Domenico, les églises de San Giuliano d’origine normande, San Martíno, ou San carlo.

Au nord on retrouve les plus belles portions de murs phéniciens ou élymes, et au delà l’intéressante église Sant’Orsola fut édifiée en 1413 et conserve sa structure gothique avec sa voûte croisée.
A proximité le quartier espagnol occupe le sommet d’un rocher où un bâtiment du XVIIe siècle qui n’a jamais été achevé était destiné à héberger des soldats espagnols. On y profite d’une belle vue sur le golfe de Monte Cofano et en contrebas, sur la Tonnara di Bonagia.

Environs

La Tonnara de Bonagia, sur la côte juste au nord d’Erice, se trouve à 13 km de route. Ce petit village de pêche fut construit au XVIIe siècle. La tour sarrasine abrite le petit musée de la Tonnara dédié à la pêche et ses bateaux.

Galerie photos

Informations

Sites externes

Catégorie Erice

  • EriceErice
    Erice est une petite ville médiévale et touristique d’environ 29.000 habitants, ...
  • Hôtels à EriceHôtels à Erice
    Hôtels à Erice en Sicile, ville médiévale près de Trapani. Appartements, ...
  • Aux environs d’EriceAux environs d'Erice
    Destinations siciliennes proches d’Erice, dont la ville côtière de Trapani à ...
S’abonner
Notifier de
guest
confidentialite check
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments




Destinations principales

Articles au hasard

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x