Tour de la plus vaste île méditerranéenne

Commentaires récents

Articles similaires

  • Visite de Cefalù

    Il y a beaucoup de découvertes à admirer […]

  • Himère

    Himère (Himera en italien) est une ancienne cité […]

  • Brève histoire de Cefalù

    Des traces remontent à la préhistoire, dont en […]

  • Hôtels à Cefalù

    Hôtels à Cefalù en Sicile, sur la côte, dans le centre ou les environs. Bed and breakfast, agritourismes, hébergements ou appartements.

  • Activités à Cefalù et excursions

    Réservation d’activités à Cefalù et dans ses environs, visites guidées, dégustations, excursions dans les Madonies, etc

Cathédrale de Cefalù

Duomo de Cefalù

Selon la tradition, la construction de la basilique cathédrale fut décidée par Roger II qui en avait fait la promesse au Saint-Sauveur, pour lui témoigner sa reconnaissance après avoir échappé à une violente tempête en mer. En effet, lors de celle-ci, il finit par échouer sur la plage de Cefalù pour y trouver refuge.
Toutefois, les motivations militaires semblent plus tangibles, en raison de la topographie du site qui lui confère un caractère de forteresse naturelle, protégé par d’anciens murs mégalithiques. De surcroit, la taille hors norme de la basilique a en elle-même une fonction défensive.

Histoire

Des vestiges antiques ont récemment été retrouvés sous l’édifice, dont ceux d’une mosaïque paléochrétienne polychrome.
La pose de la première pierre de la basilique s’est tenu le jour de la Pentecôte de l’année 1131, et les splendides mosaïques byzantines de l’abside furent réalisées en 1145.
La construction fut intermittente. Ainsi la façade a été achevée en 1240 et une nouvelle consécration fut célébrée en 1267.
En 1472, un portique d’Ambrogio da Como a été ajouté entre les deux tours de la façade.

Le Roi Roger l’avait destinée à héberger sa sépulture, ainsi que celle de sa femme et de ses descendants. Mais ces tombeaux furent plus tard déplacés à Palerme par Frédéric II.
Il est manifeste que les ouvriers et les architectes furent en grande partie de culture arabe, comme c’est le cas pour la plupart des chefs-d’œuvre architecturaux de Palerme de la même époque. On y retrouve notamment  l’aspect de palais-forteresse, typique de l’architecture maghrébine.

adsensefeed

Description et visite du duomo

duomo cefalùLa cathédrale est précédée d’un parvis, qui remplaça un ancien cimetière.

La façade est d’allure massive et sévère, formant un bloc compact entre les deux grosses tours normandes, avec des fenêtres à meneaux. Les flèches pyramidales qui les surmontent sont du XVe siècle. Elles sont différentes : l’une est de plan carré et entourée de merlons en forme de flammes (symbolisant l’autorité de la mitre papale), l’autre est de plan octogonal, avec des merlons gibelins (symbolisant le pouvoir royal et temporel).
Le portique du XVe siècle compte trois arches, avec une Porte Royale de marbre finement décoré.

Intérieur de la cathédrale

L’intérieur a un plan en croix latine, divisé en une nef principale et deux nefs latérales, qui sont séparées par deux imposantes colonnades dont les arcades sont supportées par des colonnes en partie antiques. Leurs bases et les chapiteaux sont du IIe siècle après J.-C..
Le regard est tout de suite attiré par l’image du Christ Pantocrator, la splendide mosaïque de l’abside sur fond doré.
Le transept est plus élevé que les deux nefs. Les nefs ont des voûtes en berceau, d’autres parties ont une charpente apparente, et la croisée a une voûte d’ogives en pierre. Après le transept, le style est peu habituel, combinant un style roman pour l’essentiel, mais avec des arcs en ogives.

Cloître

La cathédrale possède un cloître médiéval élégant, plus de trois mètres en contrebas du sol du transept. Ses arcades sont formées d’arcs en ogives soutenus par des colonnes jumelées, dont les motifs sont dans le genre byzantin avec des créatures comme des lions ou des aigles.

cathédrale normande de cefalùMosaïques

Les mosaïques, réalisées avant 1170, ne furent achevées que dans la zone du chancel, l’abside et une partie des murs latéraux.
Roger II les fit exécuter par des maîtres de Constantinople. Il y domine le buste du Christ Pantocrator. Dans sa main gauche, il tient l’Évangile de Jean, sur lequel on peut lire, en grec et en latin: « Je suis la lumière du monde, ceux qui me suivront n’erreront pas dans les ténèbres, mais auront la lumière de la vie » (Jean , 8:12). Plus bas, défilent la vierge, apôtres, prophètes, saints, évangiles.
La partie inférieure et les parois latérales du chancel n’ont été achevées qu’au XVIIe siècle, en recouvrant des peintures plus anciennes, réduites aujourd’hui à de rares traces.

Peintures

Des peintures d’origine, reste une figure d’Urbain V de la fin du XIVe siècle, sur une colonne, et une Vierge en majesté du XVe siècle, dans le transept.
Le plafond de la nef est peint avec des bustes, des animaux fantastiques et d’autres, peut-être réalisés par des artistes arabes.

Galerie

Sur la carte

Informations

Sources et sites externes

Catégorie Cefalù

  • CefalùCefalù
    Cefalù est une petite ville d’environ 14.000 habitants, et une des plus ...
  • Visite de CefalùVisite de Cefalù
    Il y a beaucoup de découvertes à admirer dans le centre médiéval ...
  • HimèreHimère
    Himère (Himera en italien) est une ancienne cité grecque de Sicile qui ...
  • Brève histoire de CefalùBrève histoire de Cefalù
    Des traces remontent à la préhistoire, dont en particulier deux grottes du ...
  • Hôtels à CefalùHôtels à Cefalù
    Hôtels à Cefalù en Sicile, sur la côte, dans le centre ou ...
  • Activités à Cefalù et excursionsActivités à Cefalù et excursions
    Réservation d’activités à Cefalù et dans ses environs, visites guidées, dégustations, excursions ...
  • Aux environs de CefalùAux environs de Cefalù
    Destinations siciliennes proches de Cefalù, avec dans les terres Castelbuono, puis ...

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Destinations principales

Articles au hasard