Tour de la plus vaste île méditerranéenne

Commentaires récents

Articles similaires

Visite de Syracuse

siracusa-ortigia-602

Syracuse est une ville formidable. Cet article fait le tour des quartiers et sites les plus intéressants, à commencer bien évidemment par la presqu’île d’Ortygie, puis côté terre, le parc archéologique et alentours, et ensuite les autres sites antiques moins centraux et les alentours de Syracuse.

Ortygie

Le cœur historique de Syracuse, son quartier le plus ancien, est l’île d’Ortygie. Au centre, sur l’élégante place de Piazza Duomo, se dresse sa cathédrale, le monument le plus emblématique de la ville, résumé de toute son histoire, construite autour du temple d’Athéna de l’époque grecque au Ve siècle avant notre ère, et dont la façade baroque date du XVIIe. Outre d’autres vestiges de l’époque grecque, on découvre ses églises ou ses palais avec les traces des peuples qui se sont succédé à Syracuse, comme romains, arabes, normands ou espagnols. Les autres sites majeurs sur l’île sont la fontaine d’Aréthuse, la château Maniace, la place d’Archimède, et d’intéressants petits musées comme celui consacré aux marionnettes siciliennes, celui du papyrus, et celui du Palazzo Bellomo dédié au moyen-âge et à l’époque moderne (En savoir plus sur la page dédiée à Ortygie).

Le petit port (Porto Piccolo) est à l’entrée de l’île d’Ortigia, bordé par des palais de style vénitiens.

Neapolis et musée archéologique

museo-paolo-orsi-447L’autre site majeur de Syracuse est sans conteste le parc archéologique de l’antique Neapolis, à l’origine le second cœur urbain construit par les grecs pour faire face à l’augmentation démographique. On y découvre de vastes vestiges de monuments grecs et romains, dont le théâtre grec, l’amphithéâtre romain, les latomies (carrières), ou l’autel de Hiéron II. A proximité le musée archéologique Paolo Orsi conserve des collections de grande valeur. (En savoir plus sur le parc archéologique de Neapolis et le musée archéologique).

Syracuse côté terre

Catacombes et églises

Outre Ortygie, on peut découvrir bien d’autres sites à Syracuse, du côté de la terre ferme, comme plusieurs catacombes chrétiennes (de Sainte-Lucie, de Vigna Cassia et de San Giovanni) et des édifices religieux porteurs d’une longue histoire.

Sur la terre ferme, on peut retenir deux édifices religieux pour leur longue histoire

Santa Lucia al Sepolcro

La basilique de Santa Lucia al Sepolcro (Sainte Lucie au Sépulcre en français) se dresse sur le lieu ou la sainte fut martyrisée en l’an 304.
Un premier sanctuaire fut élevé après la paix de Constantin, mais l’église actuelle remonte à la période normande avec une grande nef centrale et deux latérales.  De cette époque il reste le portail avec son grand arc plein centre et les trois absides.
La basilique fut remodelée au XIVe siècle, et le clocher fut dressé. Le temple octogonal fut construit au XVIIe après l’installation des franciscains. A la même époque Giovanni Vermexio introduisit les arcs ronds à l’intérieur.
A proximité se développent les catacombes de Sainte-Lucie.

San Giovanni alle Catacombe

san-giovanni-alle-catacombe-360Près de l’entrée des catacombes homonymes, l’église San Giovanni Evangelista (Saint-Jean l’évangéliste), aujourd’hui en grande partie ruinée, fut érigée à partir du VIe siècle de notre ère, au dessus de la crypte San Marciano où aurait été enterré le premier évêque de Syracuse, martyrisé au IIIe siècle de notre ère. C’était la première cathédrale de la ville. Elle s’écroula lors du tremblement de terre de 1693. Une partie fut reconstruite, dont la façade ou le portique avec les arcs en ogive.
De l’ancienne basilique, qui avait trois nefs séparées par 12 colonnes doriques, il ne reste qu’une partie d’une colonnade et l’abside. Le côté ouest avec la rosace date du XVIe.
Dans la crypte les chapiteaux des piliers datent des normands.
Du côté sud de l’église, on accède à la nécropole souterraine, les catacombes de San Giovanni.

Sanctuaire Madonna delle Lacrime

madonna-delle-lacrime-358En visitant Syracuse, on ne peut pas manquer de remarquer cette construction conique monumentale haute de 74 mètres.
Elle fut élevée en mémoire d’un miracle en 1953 où dans une petite maison d’un couple syracusain on vit pleurer une effigie en plâtre de la vierge pendant plusieurs jours.
Le bâtiment circulaire inauguré en 1968, avec ses 18 entrées, mesure 80 mètres de diamètre. Il abrite une crypte (conservant l’icône de la Madonina) et une église supérieure où 22 poutres en béton soutiennent la couverture.

Sites antiques et environs

En dehors du centre, on découvre plusieurs vestiges d’origine grec conséquents, tel que les restes du temple de Zeus au sud, et à l’ouest le château d’Euryale (voir la page dédiée aux sites antiques à Syracuse).
A quelques kilomètres de Syracuse, on peut découvrir la côte, plusieurs sites naturels, l’île préhistorique de Thapsos, etc (lire que voir autour de Syracuse ?).

Galerie photos

Informations

Sites externes

Catégorie Syracuse

S’abonner
Notifier de
guest
confidentialite check
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments




Destinations principales

Articles au hasard

  • SyracuseSyracuse
    La puissante cité grecque de Syracuse fut fondée au VIIIe siècle avant …
  • NicosiaNicosia
    Nicosia est une jolie petite ville de près de 14.000 habitants, souvent …
  • Cefalà Diana et environsCefalà Diana et environs
    Voici quelques idées d’escapades dans l’arrière-pays de Bagheria, et pas très loin …
  • BelpassoBelpasso
    Belpasso est une petite ville d’environ 27.000 habitants, située sur les pentes …
  • Hôtels à CaltagironeHôtels à Caltagirone
    Hôtels à Caltagirone et hébergements dans ses environs, bed & breakfast, chambres …
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x