Tour de la plus vaste île méditerranéenne

Salemi

Salemi est un village perché sur une colline de l’ouest de la Sicile, classé parmi « les plus beaux villages d’Italie » (borghipiubelliditalia.it) grâce à son centre historique d’origine médiéval caractérisé par ses ruelles tortueuses et pavées, son patrimoine et ses petits musées.
Son château normand domine un paysage verdoyant et fertile, où poussent vignobles, oliveraies, amandiers et champs de blé. Au crépuscule, on y observe le soleil se coucher au dessus des îles Egades et des salines de Marsala.
La ville a en partie été reconstruite après le tremblement de terre de 1968 qui détruisit une grande partie de la vallée. C’est un des plus charmants villages de la province de Trapani.

Histoire

Halyciae fut d’abord connue comme une ville élyme, plus tard peuplée de carthaginois, et qui fut le théâtre de batailles entre les villes de Sélinonte et Ségeste.
Elle s’est soumise sans résistance aux romains en 272 avant J.-C., bénéficiant pour cette réédition sans heurt d’un statut de ville libre. Au Ve siècle de notre ère, les vandales la pillèrent comme une grande partie de la Sicile, et la ville déclina. Les byzantins s’implantèrent vers l’an 535.
La ville prospéra de nouveau avec l’arrivée des musulmans en 827. Ils la baptisèrent selon certains en référence au mot “Salam” (signifiant Sain et sûr), et pour d’autres d’après le mot “Salem” (signifiant paix). C’est l’époque où la structure urbaine a pris sa forme actuelle et où furent introduits les épices et de nouvelles cultures, tel que safran, cannelle, agrumes, pêches, abricots, aubergines, asperges, artichauts, ou coton.
La ville continua son développement avec les normands (arrivés en 1077), puis avec puis les souabes qui renforcèrent le château.
Après la parenthèse angevine, les aragonais installèrent une baronnie en 1283, puis déclassèrent Salemi en ville féodale en 1296.

adsensefeed
giuseppe-garibaldi-palermo-1860

Garibaldi à Palerme en 1860 (de Gustave Le Gray)

Salemi, capitale d’Italie
En 1860, Giuseppe Garibaldi débarqua à Marsala lors de l’expédition des Mille (épisode du Risorgimento), et entra trois jours plus tard à Salemi le 14 mai, accueilli par l’enthousiasme de la population.
Il se déclara à cette occasion « dictateur de Sicile », assumant le gouvernement au nom de Victor-Emmanuel II, futur roi d’Italie. Il hissa le drapeau tricolore au sommet du château normand et proclama Salemi “capitale de l’Italie”, titre qu ‘elle garda une seule journée (lien : expédition des Mille).

Visite et patrimoine

Centre historique

Le tissu urbain du village est hérité des arabes, avec ses caractéristiques ruelles étroites et ses cours, depuis l’ancien ghetto juif de la Giudecca, jusqu’au quartier arabe de Rabato.
A l’emplacement de l’ancienne acropole de la ville on trouve les édifices majeurs avec le château normanno-souabe (1070-1113) de forme trapézoïdale avec ses tours d’angle, et les vestiges de l’ancienne cathédrale Saint-Nicolas de Bari, qui fut démolie après le tremblement de terre de 1968. Son histoire remonte probablement à un temple païen antique, transformé en mosquée par les musulmans.
L’église Sant’Agostino (Saint-Augustin) date du XIIIe siècle, avec un couvent et un charmant  cloître du XVe siècle. Elle conserve une statue de la Madone du Bon Secours d’Antonello Gagini et un Saint-Luc de l’école de Gagini.
L’église du Couvent conserve un orgue de 1711 laqué d’or.
La petite église Sant’Annedda conserve aussi des œuvres remarquables.
L’ancien collège jésuite (XVIIe siècle) abrite les quatre sections du musée municipal : art sacré, Risorgimento, archéologie et celui dédié à la mafia. Une section est consacrée aussi à la «pietra campanedda», pierre de construction locale. La façade de l’ancienne église a une belle porte encadrée de 4 colonnes torsadées.

Musée municipal
La jolie section d’art Sacré abrite une chapelle qui est une copie de la « Casa Santa » de Lorette. Il rassemble aussi des œuvres d’art trouvées dans les églises détruites par le tremblement de terre de 1968. La section Risorgimento conserve des documents et des armes de l’histoire des soulèvements de 1848 jusqu’à l’unification de l’Italie. La section d’archéologie expose des découvertes allant de la préhistoire au moyen-âge, venues des fouilles des environs (Contrada Pitrazzi, Monte Polizo, Mokarta, le centre historique et San Miceli).

Il existe aussi un “musée du pain rituel” (via Giovanni Cosenza, 26), collection privée unique avec plus de 1000 pièces.

Sites alentours

A 6 kilomètres à l’ouest, le site préhistorique de Mokarta a gardé les vestiges d’un village sicane de l’âge du bronze (environ XIe siècle avant notre ère) qui fut manifestement détruit par un incendie, et les traces d’une forteresse médiévale. Les trouvailles archéologiques sont exposées notamment aux Fornace Sant’Angelo (un ancien four à briques du XIX-XXe).

Sur le Monte Polizzo, à 8 km au nord, fut mis au jour les vestiges d’une ville élyme (VIIe-VIe avant J.-C.), occupée par les carthaginois au IVe avant J.-C.,  puis au moyen-âge avec un village (an 950 – an 1000).

A environ 2,5 km au nord, se trouve les restes de la basilique paléochrétienne de San Miceli (fin IVe – VIIe), avec des mosaïques, et d’une nécropole.

Traditions et fêtes

Le village d’ordinaire très calme, attire beaucoup de monde le jour de la Saint Joseph le 19 mars, la plus grande fête à Salemi.
A cette occasion et lors des autres fêtes religieuses, les villageois ont conservé la tradition de fabriquer des “pains votifs”, devenus des objets d’art. C’est aussi l’occasion pour les boulangers d’élaborer des pains spéciaux, ceux-ci étant comestibles.
Les célébrations traditionnelles se tiennent à la Saint Joseph le 19 mars, à Sant’Antonio Abate le 17 janvier, lors de la procession de Saint-Nicolas le 6 décembre (saint-patron de Salemi), à San Biagio le 3 février, mais aussi lors de la procession du Vendredi Saint, ou lors de la Madona della Confusione la dernière semaine d’août. Une crèche vivante anime les rues en période de noël.

En mai, on fête aussi les journées garibaldiniennes comme dans toute l’île, avec des reconstitutions costumées.

Informations

Carte

Sites externes

Catégorie Ségeste

  • SégesteSégeste
    Le site de Ségeste est renommé pour ses deux édifices antiques majeurs ...
  • Site archéologique de SégesteSite archéologique de Ségeste
    Le parc archéologique de Ségeste se découvre à pied, dont les vestiges ...
  • Salemi
    Salemi est un village perché sur une colline de l’ouest de la ...
  • Environs de SégesteEnvirons de Ségeste
    Destinations siciliennes les plus proches de l’antique Ségeste, avec au nord le ...
S’abonner
Notifier de
guest
confidentialite check
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments




Destinations principales

Articles au hasard

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x