Tour de la plus vaste île méditerranéenne

Ortygie

La petite île d’Ortygie est le centre historique de Syracuse, sa partie la plus ancienne.
Il s’y mêlent des influences des époques grecque, romaine, arabe, normande, aragonaise et baroque.
Parmi les vestiges antiques, il y a les restes du temple d’Apollon à l’entrée de l’île, la fontaine Arétusa, ou le duomo bâti autour du temple d’Athéna.
Sur le kilomètre carré de sa superficie, le dédale de ruelles est agréable, et marqué essentiellement par un style de l’époque espagnole.

L’île était protégée de puissantes murailles depuis le moyen-âge, démolis à la fin du XIXe siècle. L’île fut presque laissée à l’abandon au cours du XXe siècle, avant que ne soient entreprises d’importantes restaurations et mises en valeur.

Les édifices les plus remarquables sont les suivant : le Duomo (temple d’Athéna du Ve siècle avant J.-C.), le château Maniace, le temple d’Apollon (VIe siècle avant J.-C.), la fontaine Aretusa, la fontaine de Diane (1906), la Porta Urbica (VIe-Ve siècle avant J.-C.), le palais de l’archevêque, le Palais Beneventano-Del Bosco, le Palais des Mergulensi-Montalto, l’église San Martino, l’église Santa Lucia alla Badia, l’église du Saint-Esprit, la Porta Marina (XVIe), ou encore les églises San Pietro et San Giovanni Battista.

adsensefeed

Porta Urbica

Porta Urbica

Porta Urbica

Dans la via XX Settembre, émergent les restes de la porte de la ville construite sous Denys Ier (fin Ve siècle avant J.-C.), dans les murs d’une longueur de 30 km qui depuis Ortygie entouraient tout le territoire jusqu’au château Eurialo. Il reste la base de deux tours quadrangulaires larges de 8 mètres.

Temple d’Apollon

Tempio di Apollo, siracusa

Temple d’Apollon

Situé à l’entrée nord de l’Ortygie, après la Porta Urbica, ce temple voué à Apollon est considéré comme le plus ancien temple grec de toute la Sicile, remontant au VIe siècle avant notre ère.
Au cours du temps, il fut transformé en église, en mosquée et en caserne sous les aragonais. (voir l’article sur le temple d’Apollon).

Piazza Archimede et Via Roma

Piazza Archimede, fontana di Diana

Piazza Archimede

La place Archimède (Piazza Archimede) est une des plus scénique de Syracuse avec la fontaine de Diane au centre, construite en 1906, dédiée à la déesse de la chasse.

En direction de la Piazza del Duomo, la charmante Via Roma est ornée par des façades et portes de la renaissance et du baroque, elle rejoint la récente Piazza Minerva, sur un flanc de la cathédrale.

Piazza Duomo

cattedrale di siracusa

Cathédrale de Syracuse

C’est la place de la cathédrale. Au temps des grecs, s’y trouvait l’acropole. Aujourd’hui, la place est entourée de demeures baroques qui furent construites après le tremblement de terre de 1693, dont le Palais du Sénat, le Palais Benventano del Bosco, l’ancien musée archéologique, le Palais Borgia, l’église Santa Lucia alla Badia et le palais de l’archevêché avec son jardin en terrasse.

La cathédrale est construite autour d’un temple du Ve siècle avant J.-C. qui était dédié à Athéna. L’édifice devenu une basilique chrétienne fut souvent modifié, et la façade a été entièrement reconstruite avec un style baroque après le tremblement de terre. Un nouveau pavement fut aussi installé. L’intérieur de la cathédrale est divisé en trois nefs. Au bout de l’allée de gauche se trouve une magnifique abside byzantine avec la statue de la Madonna della Neve. (Lire aussi : cathédrale de Syracuse)

Le palais Beneventano construit à l’origine par la famille Arezzo abrita entre autres. Acheté en 1778, par le baron Guglielmo Beneventano, il fut transformé en palais baroque, avec des stucs travaillés, une façade et un intérieur avec jeux de parspectives réalisés par Luciano Ali.

Le palais du Sénat réalisé par Vermexio entre 1629 et 1634 est le siège de la mairie. Il conserve au sous-sol des vestiges remarquables d’un temple ionique du VIe siècle avant notre ère.

Près de la cathédrale se trouve le palais de l’archevêque construit au XVIIe siècle, abritant aujourd’hui une bibliothèque.

Au bout de la place se dresse la belle église baroque Santa Lucia alla Badia, qui conserve en particulier le Martyr de Sainte Lucie, du peintre Deodato Guinaccia (1579 ).

Fonte Aretusa – Fontaine d’Aréthuse

Fonte Aretusa

Fonte Aretusa

C’est une source d’eau douce qui dans l’antiquité alimentait en grande partie la ville en eau potable. Elle occupe un bassin entouré d’anciens murs et y poussent des papyrus égyptiens.
La légende rapporte que le Dieu du fleuve Alphée, il y a bien longtemps, tomba amoureux de la nymphe Aréthuse, une des suivantes d’Artémis, qui se baignait dans le fleuve. Pour la protéger des avances du Dieu, la déesse transforma la nymphe en source, celle-ci s’enfuit alors sous la mer jusqu’à Ortygie.
Mais Alphée réussit à la rattraper et mêla ses eaux à celles d’Aréthuse lorsque les eaux de celle-ci refirent surface.

Château Maniace

On rentre dans la zone du château par le Portale Spagnolo, aménagée à l’origine par les normands.

Le château Maniace est situé à la pointe sud de l’île, construit sous les souabes de Frédéric II au XIIIe siècle, au dessus d’un fort d’origine grec. Il a été modifié par les espagnols au XVIe siècle.
De nos jours il ne reste qu’une seule des quatre tours d’angle.

Autour il reste des murs de l’époque espagnole ainsi que la porte d’accès de la même époque, la Porta Marina.

Autres sites d’Ortygie

San martino

San martino

Mentionnons quelques églises comme San Martino près de la fontaine d’Aréthuse, église normande construite sur un sanctuaire paléochrétien.

En se dirigeant vers le nord, on rejoint la Piazza San Giuseppe, où le théâtre municipal est une œuvre d’art du XIX e siècle. Sur la place se dresse l’église homonyme abritant des œuvres intéressantes.

Deux édifices religieux importants liés à l’histoire de la ville donnent sur la via della Giudecca, un peu au nord de la place précédente. L’une est l’église paléochrétienne de San Giovanni Battista, sans toit avec une belle porte en ogive. Plus loin se trouve l’église de San Filippo Apostolo construite sur l’ancienne synagogue juive, où l’on trouve un puits, en fait une citerne d’eau douce.

Bains juifs

Se dirigeant vers la côte orientale, par exemple par l’étroit vicolo IV alla Giudecca, les bains juifs (ou Miqwè) se découvrent sous le Palazzo Bianco, à 18 mètres du niveau du sol. Ils témoignent de l’importance de la communauté juive dans l’histoire de la ville. Creusé  dans la roche, c’est un hypogé avec trois bassins rituels d’eau douce où l’eau reste entre 10 et 12 degrés. Se trouvent des pierre tombales juives des XIVe et XVe siècle, avant que ces derniers ne soient expulsés par les espagnols en 1492.

San Francesco all’Immacolata

Sur la petite place Piazza Corpaci se dresse l’église de San Francesco all’Immacolata avec à l’intérieur des œuvres du XVIe siècle et des vestiges médiévaux.

Musée régional Palazzo Bellomo

La galerie du Palazzo Bellomo est un musée d’art médiéval et moderne, près de la fontaine Arethusa.
À l’étage inférieur, sont exposés des artefacts paléochrétiennes, sarcophages, sculptures de la Renaissance, et autres. A l’étage, dans la galerie d’art, se trouve l’Annonciation d’Antonello da Messina de 1474.

Musée du Papyrus

Situé dans l’ancien couvent de Sant’Agostino, ce musée unique a été fondé en 1987. Ses sections exposent non seulement des pièces remontant au XVe siècle avant J.-C. au VIIIe siècle de notre ère, fragments ou outils, l’histoire de sa fabrication, mais aussi une section dédiée à la plante.

Musée des marionnettes siciliennes

Situé sur la via della Giudecca, dans le palais Midiri-Cardona, ce musée est consacré aux puppi, les marionnettes siciliennes, qui sont une part importante de la culture de l’île, avec une large collection de marionnettes, décors ou accessoires, et des spectacles.

Musée de la mer

Le Museo del Mare est hébergé dans l’ancienne église de S. Maria in Ara Coeli. Il expose des collection d’outils utilisés pour la construction de bateaux en bois et la pêche, des documentations historiques et photographiques, reconstitution d’ateliers, etc.

Sur la carte

Informations

Sites externes

Musées

Dans la même catégorie

  • Hôtels à SyracuseHôtels à Syracuse
    Hôtels et hébergements à Syracuse et ses environs, à Ortygie dans le centre ville, et dans les environs, appartements, agritourismes, avec piscine, ou bed and breakfast.
  • SyracuseSyracuse
    Au premier siècle avant notre ère, Cicéron qualifiait déjà Syracuse de la plus belle des villes grecques. C’est aujourd’hui la quatrième plus grande ville de Sicile, peuplée d’environ 120 000 ...
  • Plan de SyracusePlan de Syracuse
    Carte interactive de Syracuse, avec monuments et sites.
  • Visite de SyracuseVisite de Syracuse
    Ortygie Le cœur historique de Syracuse, son quartier le plus ancien, est l’île d’Ortygie. Au centre, sur l’élégante place de Piazza Duomo, se dresse sa cathédrale, le monument le plus emblématique ...
  • Cathédrale de SyracuseCathédrale de Syracuse
    A l’origine, un autel qui a subsisté fut élevé ici par les Sicules au VIIIe siècle av J-C. Au Ve siècle av J.-C., il fut transformé en temple dédié à ...
  • Sites antiques à SyracuseSites antiques à Syracuse
    Les sites antiques d’Ortygie Temple d’Athéna (Ve siècle avant notre ère) : voir cathédrale de Syracuse, 6×14 colonnes, converti en mosquée au VIIe et en église au XIe. Temple d’Apollon, à l’entrée ...
  • Neapolis – Parc archéologique de SyracuseNeapolis - Parc archéologique de Syracuse
    Néapolis (litt. “ville nouvelle”) fut construit au nord du centre antique de la ville grecque pour faire face à l’accroissement de population (lire histoire de Syracuse), dès la fin du ...
  • Musée archéologique de SyracuseMusée archéologique de Syracuse
    Le Musée Archéologique Régional Paolo Orsi de Syracuse est l’un des plus grands musées archéologiques d’Europe. Ses collections vont de la préhistoire à l’époque gréco-romaine, regroupant des vestiges issus de la ...
  • Que voir autour de Syracuse
    Château d’Euryale Tout proche de la ville, à 7 km à l’ouest d’Ortygie, le château d’Euryale est un des sites de la ville les plus chargés d’histoire. Salines et rivière Cane Sur la ...
  • Histoire de SyracuseHistoire de Syracuse
    Des tribus Sicules s’étaient déjà installées sur l’île d’Ortygie près de 1000 ans avant notre ère. Les grecs de Corinthe fondèrent une colonie en 734 av-JC sur cette île, puis avec ...
  • Catacombes de SyracuseCatacombes de Syracuse
    Les vastes complexes de cimetières souterrains de Syracuse, les catacombes, témoignent notamment des premiers temps de la vie chrétienne dans la ville, qui se développa après le passage de l’apôtre ...
  • Environs de SyracuseEnvirons de Syracuse
    Destinations siciliennes les plus proches de Syracuse, avec Noto à 40 km au sud ou dans les terres les Monts Hybléens dont Palazzolo Acréide et les nécropoles de Pantalica

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Destinations principales