Tour de la plus vaste île méditerranéenne

Articles similaires

  • Golfe de Castellammare

    La côte du golfe de Castellammare est essentiellement […]

  • Palerme

    Depuis des temps immémoriaux à la croisée des […]

  • Réserve du Zingaro

    La Réserve du Zingaro est l’une des plus […]

  • Piana degli Albanesi et mont Jato

    Comme quelques autres villages siciliens, dont Palazzo Adriano, […]

  • Monreale

    La ville de Monreale se trouve au sud […]

  • Cathédrale de Monreale

    La cathédrale de Monreale, Santa Maria Nuova, est […]

  • Hôtels à Monreale

    Hôtels et hébergements à Monreale en Sicile. Appartements, bed and breakfast ou agritourismes.

  • Environs de Monreale

    Destinations siciliennes les plus proches de Monreale, d’abord avec Palerme à quelques kilomètres au nord. Vers le sud Piana degli Albanesi précède les monts Sicanes. A l’ouest, on trouve le golfe de Castellammare et la réserve du Zingaro sur la côte, et non loin l’antique Ségeste.

Visite et photos de la cathédrale de Monreale

Cathédrale de Monreale

Cet page décrit plus profondément la cathédrale de Monreale, présentée plus succinctement sur la page « Cathédrale de Monreale« , dont les aspects extérieurs, l’intérieur avec les colonnades et les riches mosaïques couvrant les murs de la nef, du transept et des absides, les chapelles ou le cloitre bénédictin.

Extérieur

Cathédrale de Monreale

façade de la cathédrale

La cathédrale est longue de 102 mètres, et large de 40. S’affichant sur la place Guillaume II, l’extérieur est typique des églises normandes, massive et fortifiée, et dont la façade est encadrée par deux tours imposantes. L’une d’elles n’a jamais été terminée et l’autre a vu son dôme s’effondrer à cause de la foudre en 1807.

Duomo di Monreale

Abside

L’extérieur fut modifié aux XVIe et XVIIIe siècles. C’est le chevet avec les trois absides qui ont le mieux conservé la décoration originale, mêlant des entrelacs d’arcades aveugles en ogives, soutenues par de petites colonnes, avec des alternances de pierres blanches (calcaire) et noires (roche volcanique), des jeux de rosaces et d’étoiles, et des incrustations polychromes de pierres colorées témoignant d’une grande créativité des ouvriers de l’époque.

Cathédrale de Monreale

Portique et portail

Le portique côté ouest de la façade avec ses trois arcades qui date du XVIIIe siècle rompt avec le style général, cachant le superbe portail, appelé « Porta Regia » avec ses portes en bronze, réalisées vers 1186 par l’architecte et sculpteur Bonanno Pisano (architecte de la tour de Pise). Elles sont décorées par 46 panneaux gravés illustrant des scènes bibliques de l’Ancien et du Nouveau Testament, accompagnés de brefs textes explicatifs, et d’un style étonnamment épuré pour l’époque.
Les portes sont entourées de bandes décoratives sculptées, de dessins géométriques, figurines d’animaux et d’hommes, etc.
En surplomb de la balustrade du portique principal, les arcades entrelacées de pierres calcaires et volcaniques forment une décoration typiquement arabe.

Côté nord, Piazza Vittorio Emanuele, le portique du XVIIe siècle de Giandomenico et Fazio Gagini précède un portail orné de bandes de mosaïques, avec des portes en bronze réalisées par Barisano da Trani vers 1190, ornées de 28 panneaux en relief, avec des histoires bibliques, des figures de saints et des images mythologiques et profanes, d’un style plus « byzantin » que celui de Pisano.

Intérieur

Duomo di Monreale

Duomo di Monreale

Le vaste intérieur, dont les mosaïques dorées illuminent les yeux lors de sa découverte, est en forme de croix latine, avec trois nefs séparées par 18 colonnes antiques à chapiteaux de styles corinthiens et composites. Elles soutiennent des arcades en ogives décorés de motifs d’inspiration islamique.
Les chapiteaux sont décorés de feuilles d’acanthe dans la partie inférieure, et dans la partie supérieure des cornes d’abondance et des portraits de Cérès et de Proserpine.
Entre la base des arcades et les chapiteaux, les pulvini (en forme de pyramide renversés) sont des éléments typiquement byzantins.

La partie supérieure des murs est entièrement couverte d’extraordinaires mosaïques byzantines sur fond doré sur près de 6300 mètres carrés. Elles ont été réalisées entre 1179 et 1182 par des ouvriers byzantins, représentant les principales scènes de l’Ancien et du Nouveau Testament (avec la Genèse, la Création puis les épisodes menant à l’expulsion du paradis ; des scènes représentent des moments de la vie de Noé, Abraham, Isaac et Jacob).

Chœur et transept

Cathédrale de Monreale

Abside centrale

L’ensemble est dominé par l’immense figure du Christ bénissant occupant le bassin de l’abside centrale, avec l’inscription en grec « Jesús Cristos o pantocràtor » (Jésus Christ le Tout-Puissant). Il porte une tunique rouge (symbole de royauté et de divinité) ornée d’or, et une robe bleue (symbole de l’humanité), image du Christ fils de Dieu, ayant revêtu la forme humaine.
Sous le christ Marie et l’Enfant Jésus, avec l’inscription grecque « panacròntas » (toute immaculée) sont encadrés par les archanges Gabriel et Michel, puis les apôtres et d’autres saints sur la rangée inférieure.

Le monumental arc de triomphe introduit à la zone surélevée du transept et des absides. Ici, le sol et la partie inférieure des murs sont incrustés de marbre, et la partie plus élevée est entièrement couverte de mosaïques dorées.

Le maître-autel baroque est une œuvre de 1711 réalisée avec raffinement par le romain Luigi Valadier, décoré de sept candélabres en bronze du XVIe siècle et de six statues en bronze doré représentant Sainte Rosalie, Saint Benoit, Saint Paul, Saint Pierre, Saint Castrenze, et Saint Louis IX.

Dans le chœur et le transept sont représentées des scènes du nouveau testament, de la vie de Jésus, et d’autres mosaïques représentent des scènes de la vie des Apôtres.

Sous les arcs entre la croisée et le transept se trouvent les deux autels couronnés par des mosaïques, dont l’un représente le tribut symbolique de Guillaume II à l’église, l’autre confirmant la protection divine sur le roi. Ce dernier, dans le tympan, présente deux lions qui se font face.
Dans le transept sud se trouvent les tombeaux des rois Guillaume Ier et Guillaume II, tandis que le transept nord conserve ceux de Marguerite de Navarre (épouse de Guillaume Ier) et de leurs fils.
Le cœur de Saint Louis est aussi conservé à l’intérieur d’un autel. Celui-ci était mort à Tunis en 1270 quand son frère Charles Ier d’Anjou régnait en Sicile.

Dans les absides des nefs latérales sont illustrées dans celle de droite l’histoire de Saint Paul, et dans celle de gauche celle de Saint Pierre. Près du mur face à l’abside de Saint Paul se trouvait un passage vers l’ancien palais royal. Contre le mur de l’autre un passage vers la sacristie fut ouvert en 1492.

Sol et plafonds

Les plafonds ont des poutres découvertes et peintes, avec dans la croisée des caissons de style arabe, reconstruits en 1811 après un incendie.

Le sol a été achevé au XVIe siècle, avec des disques de porphyre et de granit, et des bandes de marbre.

Chapelles

La Chapelle du Crucifix, entièrement en marbre, présente une décoration baroque exubérante, mêlant de nombreuses gravures, reliefs, statues, volutes, et un crucifix en bois du XVe siècle.

La Chapelle Saint-Jean-Baptiste se trouve près de l’entrée le long de la paroi sud, réalisée après la construction de l’église.

La Chapelle Saint Louis des Français fut érigée en 1270 pour conserver la dépouille de Louis IX, mort à Tunis pendant la huitième croisade. Philippe III ordonna le transfert de la dépouille de son père à la cathédrale Saint-Denis. Dans l’autel reste une urne contenant les viscères de Saint-Louis.

La Chapelle Saint Benoît depuis 1561 (anciennement San Cataldo), lorsque le cardinal Alessandro Farnese y transféra l’autel de Saint Benoit, entre la paroi sud et le portique du cloître, œuvre baroque, qui fut enrichi de fresques d’Antonio Novelli remplacées par dix bas-reliefs en marbre de Giovanni Marino (1728) représentant des scènes de la vie du fondateur de l’ordre bénédictain.

La Chapelle San Castrense était destinée aux reliques apportées à Monreale en 1179 par Alfano, évêque de Capoue, comme cadeau de mariage pour le souverain. Entre le mur sud et le portique du cloître, avec un ciboire, des sculptures et une toile d’Antonio Novelli père de Pietro.

Les mosaïques des nefs

Mosaïques de la Cathédrale de Monreale

Mosaïque de la nef

La partie supérieure des parois de la nef centrale illustrent des épisodes de l’Ancien Testament, de la création du monde à Adam dans le paradis terrestre sur le mur de droite ; de la création d’Eve à sa présentation à Adam sur la contre-façade ; de la tentation d’Eve à l’histoire de Noé surle mur gauche.

Dans la partie inférieure de la nef centrale, sont décrits sur le mur de gauche les épisodes allant de la construction de l’arche de Noé à Abraham qui accueille les trois anges ; et sur celui de droite le sacrifice d’Isaac jusqu’à la lutte de Jacob avec l’ange.

La vie du Christ est représentée dans les bas-côtés et dans le transept, avec au centre les épisodes de son enfance, et sur les côtés sa vie adulte et à la Passion, l’Ascension et la Pentecôte (voir les photos des mosaïques ci-dessous).

Cloître bénédictin

cloitre-benedictin-monrealeDu palais archiépiscopal et du monastère bénédictin il ne reste qu’une partie, à l’origine entouré par un mur d’enceinte massif muni de douze tours. Il reste une partie du dortoir et le splendide cloître datant des environs de l’an 1200, adjacent à la cathédrale.

Très bien conservé ce cloître est un des plus beaux d’Italie, et certainement le plus abouti de style roman. C’est un carré de 47 mètres de côté, vaste de 2200 m2, avec ses 216 arcades en ogives formant les portiques. Ces arcades sont supportées sur des paires de colonnes en marbre blanc, sculptées en arabesques, de décorations uniques pour chaque arcade, de bandes de motifs dorés et colorés, mosaïques, mêlant des symboliques chrétiennes et islamiques.

Les chapiteaux en marbre sont tous différents, sculptés par des feuillages, avec des scènes bibliques et des allégories.
Plusieurs se distinguent, dont le « Chapiteau de l’Annonciation » considéré comme le plus gracieux, au coin nord-est ; le « Chapiteau de la dédicace », 19e du côté droit où le roi offre la cathédrale à la vierge.

fontana-del-re-monreale

Fontana del Re

D’autres montrent un homme tuant un taureau (inspiration du culte oriental de Mithra), ou un acrobate formant le symbole de la Sicile (la trinacrie)

Dans l’angle sud-ouest, un autre petit cloître carré contient une fontaine en marbre (fontana del Re), avec son bassin circulaire au centre duquel s’élève une intrigante colonne richement sculptée en forme de tronc de palmier stylisé décoré de figures liés à la musique et à la danse, surmonté par douze petites gueules de lions d’où l’eau jaillit.

Les chapiteaux des colonnes d’angle représentent des figures d’occupations agro-pastorales avec les douze mois de l’année

Côté nord du cloître se dresse un ancien mur d’une aile de l’ancien couvent bénédictin, dont l’intérieur est à ciel ouvert.

Photos de la cathédrale de Monreale

Extérieur


Intérieur

Détails de mosaïques

Dans le désordre

Catégorie Monreale

  • MonrealeMonreale
    La ville de Monreale se trouve au sud de Palerme, à ...
  • Cathédrale de MonrealeCathédrale de Monreale
    La cathédrale de Monreale, Santa Maria Nuova, est une basilique papale ...
  • Hôtels à MonrealeHôtels à Monreale
    Hôtels et hébergements à Monreale en Sicile. Appartements, bed and breakfast ...
  • Environs de MonrealeEnvirons de Monreale
    Destinations siciliennes les plus proches de Monreale, d’abord avec Palerme à ...
S’abonner
Notifier de
guest
confidentialite check
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments




Destinations principales

Articles au hasard

  • Visite d’EriceVisite d’Erice
    Le centre historique d’Erice est exceptionnellement bien conservé, avec un dédale de …
  • SélinonteSélinonte
    Sélinonte (Selinunte en italien) est une ancienne ville grecque, proche de la …
  • Hôtels à PalermeHôtels à Palerme
    Hôtels et hébergements à Palerme, appartements et bed and breakfast en centre-ville …
  • San Vito lo CapoSan Vito lo Capo
    San Vito lo Capo est une ville à l’atmosphère nord-africaine, située au …
  • Palazzolo AcréidePalazzolo Acréide
    Petite ville agréable d’environ 9000 habitants, Palazzolo-acréide est située au cœur des …
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x