Tour de la plus vaste île méditerranéenne

Histoire des Îles éoliennes

La présence humaine sur l’archipel est attestée depuis la préhistoire, où au néolithique les populations furent probablement attirées par l’abondance d’obsidienne, minéral d’origine volcanique employé pour ses qualités coupantes, dont l’exploitation contribua à l’importance commerciale de l’archipel jusqu’à la Rome antique.

L’obsidienne fut exportée en grande quantité depuis Lipari vers la Sicile, le sud de l’Italie, la Ligurie, la Provence et même la Dalmatie.
Lipari fut si peuplée vers 3000 avant notre ère que la colonisation s’étendit aux autres îles. Entre le XVIe et le XIVe siècle av JC, son importance s’accrut avec sa présence sur la route des métaux, dont l’étain qui provenait des terres lointaines de Bretagne (Grande Bretagne actuelle) et transitait par le détroit de Messine vers l’orient.
Alors qu’en Sicile se développait la Culture de Castelluccio, il se répandit la culture dite Culture éolienne – davantage commerciale qu’agicole – à Capo Graziano, sur l’île de Filicudi ainsi qu’à Lipari, avec les témoignages archéologiques de ses cabanes circulaires, de ses murs de pierres caractéristiques et de sa céramique.

adsensefeed

Les îles furent colonisées par les Grecs, vers – 580, qui les nommèrent les îles Éoliennes comme nous les connaissons car prétendument la demeure du dieu des vent, Eole.
En – 260, elles furent le théâtre de la bataille de Lipari entre Rome et Carthage. Sous les romains, elles devinrent aussi un centre commerce du soufre, d’alun et de sel.
En 1544, lorsque l’Espagne attaqua la France, le roi français François Ier demanda l’aide au sultan ottoman Soliman le Magnifique qui envoya une flotte commandée par Khayr al-Din Barbarossa qui attaqua les îles Éoliennes et en déporta ses habitants, pour en faire selon certain un avant poste pour attaquer Naples.
Les siècles suivant, l’archipel fut repeuplé par des espagnols, siciliens et italiens.
Sous les Bourbons d’Espagne, Vulcano fut utilisée en bagne pour l’extraction d’alun et de soufre.

Dans la catégorie Îles éoliennes

  • Îles éoliennes Îles éoliennesAu large des côtes du nord-est de la Sicile, dans la Mer Tyrrhénienne, l ‘archipel éolien comprend sept îles sœurs volcaniques, d’une forte personnalité, qui émergent des flots d’un bleue ...
  • Vulcano VulcanoVulcano (Vurcanu en sicilien) comptait 715 habitants en 2001. Dans les temps antiques, elle était appelée Therasia, puis Hiera, sacrée pour le dieu Vulcain, d’où son nom actuel. C’est une des ...
  • Lipari LipariLipari était dans l’antiquité déjà connue sous le nom Lipara (qui en grec ancien, signifie gras, onctueux, et par extension brillante, riche et fertile). Le Musée archéologique éolien est situé dans ...
  • Hôtels dans les îles éoliennes Hôtels dans les îles éoliennesHôtels dans les îles éoliennes en Sicile, à Lipari, Vulcano, Stromboli ou Salina, appartements, bed and breakfast et chambres d’hôtes.
  • Géologie des îles éoliennes Géologie des îles éoliennesLes îles Éoliennes constituent un système volcanique issu de la subduction entre les plaques africaines et eurasiennes : la lithosphère océanique passant sous la lithosphère continentale, avec fusion et libération ...
  • Liens sur les îles éoliennes   Section Wikipédia : it.wikipedia.org/wiki/Isole_Eolie Dans la même catégorie
  • Près des îles éoliennes Près des îles éoliennes

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Destinations