Tour de la plus vaste île méditerranéenne

Commentaires récents

Articles similaires

  • Hôtels à Piazza Armerina

    Hôtels à Piazza Armerina en Sicile, près de la Villa romaine du Casale. Agritourismes en campagne ou appartements en centre-ville, hébergements et bed and breakfast.

  • Villa romaine del Casale

    La Villa del Casale à Piazza Armerina est un exemple unique d’une villa romaine de luxe, dont les mosaïques illustrent la vie quotidienne de l’époque et ses structures sociales. Ces décorations qui occupent une vaste superficie sont remarquables pour leur qualité exceptionnelle et leur préservation.

  • Visite, mosaïques de la Villa del Casale

    Galerie Street-view Catégorie Piazza Armerina

  • Plan de la Villa du Casale

    Plan de la Villa romaine de Casale près de Piazza Armerina.

Visite de Piazza Armerina

Visite de la petite ville de Piazza Armerina, à 6 kilomètres de la Villa romaine du Casale, le principal site touristique de la région.

Monuments de Piazza Armerina

La cathédrale Maria Santissima delle Vittorie a été construite pendant près de 100 ans aux XVIe et XVIIIe siècles à la place de l’ancienne église. Il reste toutefois le clocher du XVIe siècle de style gothique catalan et le plus haut dôme de Sicile (76 mètres).

A côté, la palais Trigona della Floresta du XVIIIe siècle est un exemple de l’architecture civile baroque, avec une belle porte gothique catalan. L’intérieur cache une cour et la région sicilienne a récemment installé un musée archéologique constitué par les campagnes de fouilles de la Villa Romana del Casale.

Le château aragonais a été construit à la fin du XIVe siècle par le roi de Sicile Martin Ier le Jeune pour tenir en respect les seigneurs féodaux. Il fut employé comme prison au XIXe siècle et est devenu ensuite une propriété privée.
Son plan est quadrangulaire avec quatre tours, et le dernier étage a disparu.

L’église Saint-Roch (San Rocco), baroque du XVIIe, est associée au couvent bénédictain adjacent qui héberge la mairie de la ville.

adsensefeed

Autres édifices

L’église Saint-Pierre (San Pietro) est une des plus importantes de la ville, du milieu du XVIe, avec un intérieur très riche, dont un plafond à caisson, une toile « Caravagesque » et dans l’abside une icône miraculeuse de Madone qui se trouvait dans l’église antérieure (dont il reste l’ancienne abside). Adjacent, le cloître du couvent est du XVIe siècle.

Le théâtre Garibaldi, face à l’église Saint-Stéphane (Santo Stefano), date du XVIIIe siècle. A proximité la Commanderie des Chevaliers de Malte remonte au XIIe siècle.

La fontaine du quartier Canali remonte au XIXe siècle, d’où l’eau de source sort de quatre masques et alimente un lavoir.

Dans la Villa des merveilles du XVIIIe, proche de la Villa Romana del Casale, se trouve un important musée privé les plus importants de la région avec toute sorte d’objets, céramiques, vases, meubles, peintures, sculptures, marbres et autres.

Les quatre quartiers historiques

Le quartier de Casalotto occupe une colline à l’est du centre historique et a été intégré à Piazza Armerina au XVIe siècle.

Le quartier de Canali de la fin du XIVe siècle est au sud-ouest, était à cette époque le quartier juif. Il s’y trouve une fontaine monumentale en grès d’où l’eau de source jaillit de quatre masques. Une synagogue a été transformé en église de Santa Lucia après que le royaume espagnol força les juifs à la conversion ou les expulsèrent.

Le quartier de Castellina se situe au pied de l’ancien couvent bénédictin, qui était un château au moyen-âge. Son église de Santa Veneranda fut fondée au XIIe et reconstruite au XVIIe. A la périphérie se dresse la tour Torre Castellina du XIVe siècle et une portion de l’ancien mur dont une brèche sert d’entrée du quartier.

Le quartier Monte est le plus riche de la ville, dont le plan en arrêtes de poissons est hérité des normands, autour de la via Monte, le long de laquelle se dressent d’intéressants édifices comme le palais Geraci, le monastère de la Trinité, le palais Trigona, le palais des Roccabianca et le duomo. Au bout de la rue, l’église des Angeli Custodi (des anges gardiens) du XVIIe siècle est décorée de belles fresques, et Santa Maria della Catena date du XIIe. La via del Crocifisso mène aux églises du Crucifix et de Saint Martin de Tours (première église normande de la ville, commencée en 1163).

Environs

L’église de Saint-André à environ un kilomètre au nord du centre est issue d’un grand prieuré fondé par les normands à la fin du XIe siècle.
Bien sur, se trouve immanquable villa romaine du Casale, à 6 km au sud-ouest du centre de Piazza Armerina, avec ses centaines de mètres carrés de mosaïques dans un exceptionnel état de conservation.

Dans les environs de Piazza Armerina s’élèvent les monts d’Erei, avec les forêts du parc Ronza, la réserve naturelle Rossomanno Grottascura Bellia avec les “pierres enchantées” (10 km au nord), et des sites comme le barrage du lac Olivo (10km à l’ouest), le site archéologique de Montagna di Marzo (10km au nord-ouest), le lac Pergusa et la réserve naturelle (25km au nord), le site archéologique de Morgantina (15km à l’est), antique cité sicule et grecque, et le musée archéologique régional d’Aidone, avec les trouvailles du site de Morgantina.

Sur la carte

Informations

Sites externes

Dans la même catégorie

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Destinations principales

Articles au hasard

  • SperlingaSperlinga
    Sperlinga, à quelques kilomètres de Nicosia, est un joli bourg où se …
  • Histoire de RaguseHistoire de Raguse
    Au cours de l’histoire de la Sicile, Raguse a souvent eu un …
  • Histoire de SicileHistoire de Sicile
    Articles dans la catégorie Histoire de la Sicile, dont ceux consacrés à …
  • Environs de ModicaEnvirons de Modica
    Destinations siciliennes les plus proches de Modica, d'abord Raguse à près de …
  • Autres palais de PalermeAutres palais de Palerme
    Les palais à Palerme sont nombreux, en voici une sélection pour compléter …