Tour de la plus vaste île méditerranéenne

Articles similaires

  • Piazza Armerina

    Piazza Armerina est une jolie ville d’environ 20 […]

  • Enna

    Sur un plateau situé à 948 mètres d’altitude, […]

  • Monts Hybléens et vallée de l’Anapo

    Description Le plateau montagneux calcaire des monts Hybléens […]

  • Caltagirone

    Connue depuis longtemps pour sa production de poterie, […]

  • Hôtels à Piazza Armerina

    Hôtels à Piazza Armerina en Sicile, près de la Villa romaine du Casale. Agritourismes en campagne ou appartements en centre-ville, hébergements et bed and breakfast.

  • Visite de Piazza Armerina

    Visite de la petite ville de Piazza Armerina, […]

  • Villa romaine del Casale

    La Villa del Casale à Piazza Armerina est un exemple unique d’une villa romaine de luxe, dont les mosaïques illustrent la vie quotidienne de l’époque et ses structures sociales. Ces décorations qui occupent une vaste superficie sont remarquables pour leur qualité exceptionnelle et leur préservation.

  • Visite, mosaïques de la Villa del Casale

    Galerie Street-view Catégorie Piazza Armerina

  • Plan de la Villa du Casale

    Plan de la Villa romaine de Casale près de Piazza Armerina.

  • Morgantina

    A quelques kilomètres d’Aidone se trouve le site […]

  • Environs de Piazza Armerina

    Destinations siciliennes les plus proches de Piazza Armerina et de sa villa romaine, dont au nord Enna au centre de l’île, Caltagirone au sud-est, et plus loin les monts Hybléens.

Aidone

aidone

Située au cœur des monts Héréens, la ville d’Aidone est surnommée le « balcon de la Sicile ». C’était au XIe siècle une ville sarrasine,  dont le nom est issu de l’arabe Ayndun : abondante source d’eau.
Elle est environnée de collines vertes et fertiles, à la même distance des trois côtes de la Sicile, proche de l’Etna et de la plaine de Catane, et située entre les monts Nébrodes au nord, et les monts Hybléens au sud.

A quelques kilomètres existait une importante cité antique, Morgantina, issue du fond de l’âge de bronze, peuplée par les sicanes, les sicules, les grecs, puis les romains. Le musée de la ville en conserve les découvertes archéologiques.
Le patrimoine d’Aidone est aussi marqué par le moyen-âge, avec ses églises normandes, ou les charmantes ruines du château de Pietratagliata dominent un rocher.

La ville connut les turpitudes de l’histoire entre les nombreux conflits et les occupations successives des souabes, angevins, aragonais, ou de l’Église. Le violent tremblement de terre de 1693 fut dévastateur, et par la suite certaines de ses églises furent restaurées de style baroque. En 1805, avec la découverte d’un gisement de soufre, Aidone commença à s’enrichir, jusqu’à la fermeture de la mine en 1960.

adsensefeed

Visite d’Aidone et environs

Château de Pietratagliata

Castello di pietratagliata

Pietratagliata

Du château dei Gresti ou Pietratagliata (Pierre taillée en italien), à 10 km au nord d’Aidone, demeurent des vestiges évocateurs, occupant un rocher sur une petite colline. Ces ruines remonteraient aux arabes et aux normands, et une forteresse byzantine y existait probablement. Beaucoup des pièces de ce château furent creusées dans la roche. Se dresse une grande tour, et à l’est des loggias avec grandes fenêtres.

Centre historique

castellaccio-aidone

Castellaccio

Dominant le point le plus élevé d’Aidone, le Castellaccio sont les maigres vestiges d’un château médiéval, construit au XIe siècle à l’époque normande, fortifié sous les aragonais, mais qui s’écroula après le tremblement de terre de 1693.

torre-adelasia-aidone

Torre Adelasia

Sur la Piazza Cordova la jolie Tour Adelasia est devenue le clocher de l’église de Santa Maria la Cava, qui était à l’origine une tour défensive au sein des murs, d’origine normande. Remodelée par la suite, le deuxième étage est de style gothique catalan et l’étage supérieur date du XVIIIe siècle.

L’église Santa Maria la Cava, à l’origine l’église de Santa Maria lo Plano di Adelasia, était un prieuré bénédictin d’origine médiévale, qui conserve de cette époque la tour et l’abside.

chiesa-madre-san-lorenzo-aidone

Chiesa Madre

La plus ancienne église de la ville est celle dédiée à San Lorenzo, la chiesa Madre, fondée par les normands au XIe siècle et rénovée après le tremblement de terre. De la structure d’origine subsistent les contreforts latéraux, le portail, les chapelles latérales et le clocher inachevé. 

sant-antonio-abate-aidone

Sant’Antonio Abate

D’autres églises d’Aidone ne manquent pas d’intérêt. San Leone fut fondée en 1090, avec un joli portail baroque. Sant’Antonio Abate était une mosquée transformée par les normands, dont reste de cette époque l’abside et le portail en arc brisé. De San Michele Arcangelo fondée en 1150 ne reste qu’une ruine du clocher et des traces.

san-domenico-aidone

San Domenico

L’église et ancien couvent de San Domenico datent du XVe siècle, avec son inhabituelle façade blanches en pointes de diamant.

Mentionnons aussi l’église de San Giovanni Evangelista (1229), l’église et le cloître de Sant’Anna du XVIIe qui se substitua à une mosquée, l’église de Maria Santissima delle Grazie, église de San Marco, l’église des capucins dont le couvent héberge aujourd’hui le siège du musée archéologique régional, exposant les découvertes des fouilles de Morgantina.

Musée archéologique régional

Les découvertes archéologiques du site de Morgantina sont conservées au musée archéologique régional d’Aidone, dont beaucoup étaient auparavant conservées à New-York, avant d’être restituées.
Les objets sont classés selon des critères chronologiques et thématiques, remontant à la préhistoire jusqu’à la destruction de Morgantina en 211 avant notre ère.
Une des pièces les plus intéressantes est la Vénus de Morgantina, une statue haute de 2,24 mètres, remontant à 425 avant notre ère, qui représente Aphrodite, dont l’artiste serait le célèbre sculpteur grec Phidias.

Environs

Le très charmant ermitage Saint-Marc fut fondé au XIIe siècle par des templiers, dominant un torrent à 2km vers le sud d’Aidone.

Traditions et manifestations

Les traditions religieuses sont l’occasion de nombreuses fêtes à Aidone, comme la fête et « tavole » de San Giuseppe, le 19 mars, la semaine sainte précédent Pâques, la fête de San Filippo Apostolo.
Lors de la Fête du martyre de San Lorenzo, le 10 août, saint patron de la ville, se déroulait un carnaval et des reconstitutions historiques, avec l’«u batt’ment» qui était traditionnellement célébré tous les 10 ans les jours précédents San Lorenzo. Il se tenait des spectacles de combats entre les chevaliers chrétiens et sarrasins. Depuis quelques années, l’événement «Morgantina rivive» sont des fêtes costumées qui se tiennent sur l’ancienne agora les 5 et 6 août.

Sur la carte

Informations

Sites externes

Catégorie Piazza Armerina

S’abonner
Notifier de
guest
confidentialite check
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments




Destinations principales

Articles au hasard

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x