Tour de la plus vaste île méditerranéenne

Commentaires récents

Articles similaires

Circumetnea, le train autour de l’Etna

circumetnea-fce-randazzo-treno

La Circumetnea est l’occasion d’une découverte originale de la région de l’Etna par le train, qui parcourt une ancienne ligne de chemin de fer sur une grande partie du tour du volcan, entre la gare Catania Borgo à Catane, et celle de Riposto. Elle permet de découvrir de beaux paysages avec d’anciennes les coulées de lave, et traverse les intéressants villages de Paternò, Adrano, Bronte et Randazzo.
La plus belle partie du parcours – dont on peut se contenter pour faire du tourisme – est la portion entre Adrano et Randazzo, où l’on traverse un paysage sauvage avec d’anciennes grandes coulées de lave.
Les voitures sont toutefois pour la plupart assez rustiques, certaines ne disposant pas de l’air conditionné. En outre le trajet est relativement long, le train avançant à près de 35 km/h.

Le chemin de fer

La gare principale de départ, à Catane, est nommée Catania Borgo, sur la via Caronda, où est exposée une ancienne locomotive à vapeur belge des Ateliers de constructions de la Meuse (construite autour de 1910).

En exploitation depuis 1895, la Circumetnea est encore de nos jours un «train ordinaire», bien que vivant beaucoup du tourisme en été. C’était à l’origine un moyen essentiel pour désenclaver les villages ruraux des pentes du volcan, longtemps restés isolés.
La voie ferrée est une voie simple et étroite (950 mm), d’une longueur actuelle d’environ 111 kilomètres. Le parcours qui s’effectue dans les deux sens, demande en tout 3h10, traversant 6 tunnels (le plus long étant de 264 mètres à Roccacalanna), 11 viaducs sur arches et 11 ponts à travée métallique. La vitesse commerciale est 35 km/h et la vitesse maximale d’exploitation est de 60 km/h.

adsensefeed

Parcours de la Circumetnea

mappa-circumetnea800
Parti de la gare de Catania Borgo (que l’on peut rejoindre par divers transports dont le métro), le train traverse d’abord les quartiers de l’ouest de Catane avant de croiser la coulée de 1669 qui détruisit la ville. Il poursuit la sortie de l’agglomération en traversant des villages et un paysage de roches volcaniques noires mêlé de cultures d’agrumes, puis des oliviers et quelques vignes.

Les villages traversés pendant le première heure du trajet sont Paternò, Santa Maria di Licodia, Biancavilla et Adrano.

Certains arrêts étant facultatif, le train peut stopper un peu au milieu de nulle part ! Ces arrêts servaient à l’origine aux paysans à rejoindre leurs champs, mais peuvent aujourd’hui être des points de départ d’excursions. Ainsi, de la gare de Passo Zingaro, un chemin muletier traverse des cultures et d’anciennes coulées de lave jusqu’au Mont Minardo. De l’arrêt Gurrida, on peut rejoindre le petit lac Gurrida.
Un autre sentier peut être emprunté depuis la gare de Maletto (consultez cette carte intercative des sentiers).

A partir d’Adrano, le paysage devient plus sauvage avec davantage de coulées de lave, des pistachiers et des figuiers, jusqu’à rejoindre la gare de Bronte (30 min depuis Adrano). On traverse ensuite une grande coulée de lave en rejoignant le point le plus élevé du parcours à presque 1000 mètres d’altitude à Rocca Calanna sur le plateau de Maletto, d’où la vue sur les cratères du sommet est dégagée.

circumetnea-fce-randazzo-treno

En gare de Randazzo

L’arrêt suivant est celui de Maletto, connue pour sa culture de fraises, avant celui de Randazzo (30 min après Bronte), une des principales villes du parcours et qui mérite une visite. Elle est caractérisée par ses façades en pierre noire, située au nord du volcan à l’opposé de Catane, et à mi-parcours de la Circumetnea.

Le train descend ensuite pour longer la vallée de l’Alcantara, le paysage devient moins austère. On traverse les vignobles de la Solicchiata et des plantations d’agrumes, où d’avril à mai dominent les couleurs et le parfum des fleurs d’orangers.
Le parcours aboutit à la gare de Riposto. Cependant, pour retourner directement à Catane, il faut descendre à la gare précédente de Giarre (1h15 entre Randazzo et Giarre), pour prendre un des fréquents trains de la ligne Messine-Catane.

Pratique

Le coût du billet dépend de la distance que vous parcourez (déterminé selon la gare de départ et d’arrivée). Le prix maximal pour un trajet simple est de 6,80 € (en 2021), et un accès à la journée coûte 13€. (consultez le site officiel de la FCE pour davantage d’informations, les mises à jour des tarifs et tous les horaires).

Si vous venez du nord de Catane, comme Taormine, vous pouvez très bien choisir le sens du parcours, en partant soit de la gare de Giarre (pour un sens anti-horaire autour de l’Etna), soit de celle de Catane (pour un parcours en sens horaire). Ces gares sont desservies fréquemment par le train régulier de la ligne Messine-Catane. A Catane, il faut toutefois rejoindre la station Catania Borgo, via le métro (le plus simple), ou tout autre moyen de transport.

On rappelle que la Circumetnea ne fait pas un tour complet. Au lieu de refaire le trajet en sens inverse (d’environ 3h10), il est facile trouver des liaisons ferroviaires directes entre Giarre et Catane pour “fermer la boucle”.

Les trains circulent tous les jours sauf les dimanches et les jours fériés, les premiers trains partant aux alentours de 6 heures du matin et les derniers vers 20 heures. Certains trains ne font pas le trajet entier, se limitant aux tronçons Catane-Randazzo ou Riposto-Randazzo.
Une ligne de bus double le parcours du train, avec une fréquence plus élevée.

Informations

Sites externes

S’abonner
Notifier de
guest
confidentialite check
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments




Destinations principales

Articles au hasard

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x