Tour de la plus vaste île méditerranéenne

Commentaires récents

Articles similaires

Catacombes de Syracuse

san-giovanni-alle-catacombe-360

Les vastes complexes de cimetières souterrains de Syracuse, les catacombes, témoignent notamment des premiers temps de la vie chrétienne dans la ville, qui se développa après le passage de l’apôtre Paul en l’an 61.
Trois complexes sont notables, que l’on peut visiter sur réservations.

Catacombes Santa Lucia

La catacombe de Sainte-Lucie (Santa Lucia), près de l’église normande de Sainte-Lucie (XIIe) et du temple San Sepolcro, date pour sa plus ancienne partie aux années 220, avec des noyaux d’origine païenne. Elle fut utilisée jusqu’au IXe siècle avec les byzantins, et même occupée par les normands.

Elle se développe sur trois niveaux principaux. Les tunnels sont flanqués de nombreuses niches variées. Une section importante de ce vaste complexe est l’Oratoire des Quarante Martyrs de Sébaste avec ses fresques racontant cette histoire et des figures chrétiennes.
On trouve aussi le tombeau de Sainte Lucie, dans un petit temple octogonal sculpté.

adsensefeed

Catacombes de Vigna Cassia

Les Catacombes de Santa Maria di Gesù et Vigna Cassia comprennent deux zones qui ont fusionnées avec les tunnels souterrains, l’une remontant aux années 220, l’autre aux années 250. Une troisième fut creusée à partir du IVe siècle. Elles furent utilisées jusqu’au Ve siècle.
Le nom Vigna Cassia est issu du propriétaire qui y cultivait sa vigne.
La zone visitable est réduite, une grande partie n’ayant pas été dégagée, avec d’intéressantes fresques chrétiennes.

Catacombes de San Giovanni

Les catacombes de San Giovanni qui remontent aux années 320-360 et ont servi jusqu’à la fin du Ve siècle. Elles furent creusées autour d’une galerie d’un ancien aqueduc grec.
A proximité de la basilique paléochrétienne de San Giovanni Evangelista, c’est le plus vaste sanctuaire souterrain de Sicile, avec des tunnels de plusieurs centaines de mètres, des traces de fresques, niches et symboles chrétiens. Le long des galeries se succèdent des salles circulaires appelées rotondes.

Informations

Sites externes

Voir aussi sur la Syracuse antique

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Destinations principales

Articles au hasard