Tour de la plus vaste île méditerranéenne

Naro, Campobello, Palma et Ravanusa

naro, sicilia

Naro

Dans l’arrière-pays de Licata, Naro est une petite ville avec un beau patrimoine hérité d’une longue histoire.
Du moyen-âge et de l’époque arabe, il reste une des sept portes de la ville, la mosquée transformée en cathédrale normande au bout de l’éperon rocheux, l’ancien quartier juif et l’imposante forteresse du château Chiaramonte (XIII-XIVe) qui se dresse au sommet de la ville. A l’intérieur de ce dernier, sont exposés des inventions de Léonard de Vinci, des uniformes et une collection de robes de femmes nobles de la ville du XIXe siècle.

Parmi le patrimoine religieux, l’Église de la Chiesa Madre conserve plusieurs œuvres d’art comme une statue de la Vierge aux Chaînes, un crucifix ou une Annonciation de Domenico Provenzani. L’église Santa-Caterina (Sainte-Catherine) est le monument le plus emblématique du style gothique Chiaramonte, qui conserve une crypte, des statues et des reste de fresques médiévales.

Naro, castello Chiaramonte

Naro, castello Chiaramonte

L’église bénédictine du Santissimo Salvatore de la fin du XIVe fut rénovée plus tard avec une façade baroque originale, en partie d’inspiration espagnole. Elle conserve des fresques de Domenico Provenzani.
Le chef d’œuvre baroque de Naro est sans doute l’église San Francesco, d’un ancien couvent franciscain fondé au XIIIe siècle, avec sa façade, décorée de fresques de Provenzani, de statues et de stucs. Deux peintures à l’entrée représentent “la Bonne Mort” et “La mauvaise mort”.
Une escalier monumental de 209 marches relie le Duomo à la Via Dante, construit au XVIIIe siècle.
Sur la place Padre Favara, l’église Saint-Augustin du XVIIIe siècle conserve des œuvres artistiques précieuses.
L’église San Calogero, le saint patron de Naro, fut fondée au XVIe siècle sur le site où il vécut en ermite.

Le palais Malfitano du XVe siècle accueille une exposition permanente dédiée au graphisme. La bibliothèque Feliciana, du XVIIe siècle, est située dans l’ancien couvent franciscain, maintenant le siège de la Maire de Naro, avec de rares manuscrits et incunables, dont un codex en parchemin du XIIe siècle.

A deux kilomètres de Naro, Castellaccio est le site d’une ancienne forteresse construite par les sicanes au XIIIe siècle avant notre ère. Il y reste des vestiges de remparts cyclopéens, d’escaliers, et une ancienne tour.
Au sud-est de Naro, à Serra di Furore, se trouvent des tombes creusées dans la roche qui dateraient de peuples de l’âge de bronze. Et dans le quartier de Canale, les catacombes paléochrétiennes furent utilisées entre le IVe et le VIe siècle de notre ère.

Palma di Montechiaro

Palma di Montechiaro, Chiesa Madre

Chiesa Madre

Située à 25 km à l’est d’Agrigente, Palma di Montechiaro est la ville dont Giuseppe Tomasi di Lampedusa était le duc, auteur du célèbre Guépard, adapté au cinéma par Luchino Visconti.
Le peuplement de la région remonte loin dans le temps, avec la présence de tombes sicanes du XIIIe siècle avant notre ère.
Au XIVe siècle, fut construit le château Chiaramonte, et la ville actuelle a été fondée le 3 mai 1637 par les frères de la famille Tomasi di Lampedusa.

Sur la colline du calvaire à l’ouest de la ville, avec son panorama sur la côte et la vallée, se dressent les vestiges de l’église de Santa Maria della Luce, que l’on rejoint par un escalier en chemin de croix semblable à celui de Jérusalem menant du palais de Pilate au Golgotha. Les pèlerins y vénéraient dès le XVIIe siècle un exemplaire du saint suaire (maintenant conservé dans l’église du Collegio di Maria).
A quelques kilomètres de Palma, près de la côte, on peut découvrir le beau château Chiaramontano, érigé au XIVe siècle. A l’embouchure de la rivière Palma, près de la marina, fut construit au XVIIe siècle un fort dont il reste la Torre San Carlo.
La chiesa Madre du XVIIe est l’édifice emblématique de la ville, de style baroque, construite au XVIIe siècle, dominant un grand escalier monumental. Elle conserve a l’intérieur des œuvres d ‘art remarquables.
Le Palazzo Ducale a été construit dans le monastère bénédictin du XVIIe siècle, acquis par la ville. Alors que l’extérieur est d’aspect austère, l’intérieur est raffiné avec des plafonds à caissons de bois peints.
Le monastère des bénédictines est un bel édifice du milieu du XVIIe siècle, précédé par un escalier semi-circulaire original.
Parmi les autres sites de la ville, l’église du Collège de Marie (XVIIIe siècle) expose la copie du Saint Suaire ; l’église du Purgatoire (1646) a un portail artistique baroque ; le palais des Scolopi baroque du XVIIe compte aussi l’église de la Sainte Famille (XVIIIe siècle).

adsensefeed

Campobello di Licata

Campobello di Licata a été fondé comme village féodal en 1681 par le baron Raimondo Ramondetta. Ces dernières décennies la ville a été marquées d’oeuvres d’art, notamment grace à l’artiste italo-argentin Silvio Benedetto, avec des œuvres originales dans les places, parcs, fontaines, sculptures, peintures murales et la curieuse Vallée des pierres peintes. Ce parc de la Vallée de la Divine Comédie, est parcouru par un sentier longé de 110 blocs peints de travertin faisant référence à la Divine Comédie de Dante.
Dans le centre historique se trouvent plusieurs palais et églises, la fontaine Canale de 1650.

Ravanusa

Ravanusa a une histoire de trois millénaires, avec des grottes protohistoriques et le Monte Saraceno occupé par une ville grecque du VIIe au IVe siècle avant notre ère, peut-être celle de Kakyron.
Il y eu une présence arabe avant l’installation des normands en 1086.
Les principaux édifices de la ville sont l’église du couvent, la plus belle du village, avec des peintures rappelant le siège de la forteresse arabe par les normands ; puis la Chiesa Madre de style baroque qui a été fondée par le duc de Montalbano Giacomo Bonanno en 1622.
Le musée archéologique Salvatore Lauricella conserve des trouvailles faites dans les environs.
On peut visiter au sud-est du village le site archéologique du Monte Saraceno.

Informations

Sites externes

Environs d’Agrigente

  • Monts SicanesMonts Sicanes
    Les Monts Sicanes sont un massif de l’arrière-pays de l’ouest de la Sicile, à cheval sur les provinces de Palerme ...
  • AgrigenteAgrigente
    Agrigente est situé à proximité de la côte sud de la Sicile, ses origines remontent à 581 avant J.-C. lorsqu’ ...
  • Visite d’Agrigente et environsVisite d'Agrigente et environs
    Visite d’Agrigente C’est sur une colline, nommée Girgenti, que s’étend le centre historique d’Agrigente, formé de ruelles tortueuses et d’escaliers parfois ...
  • SuteraSutera
    12 kilomètres au sud de Mussomelli et proche de la vallée du Platani, le village médiéval de Sutera est inscrit ...
  • Scala dei Turchi
    La Scala dei Turchi (escalier des turcs en français) est une paroi rocheuse dominant une partie de la côte près ...
  • Itinéraire côtier à l’ouest d’Agrigente vers SciaccaItinéraire côtier à l'ouest d'Agrigente vers Sciacca
    Itinéraire à l’ouest d’Agrigente, du port Empédocle jusqu’à Seccagrande, en suivant le littoral, passant par la villa romaine de Realmonte, ...
  • Favara, Racalmuto et AragonaFavara, Racalmuto et Aragona
    Si après la visite des sites les plus attractifs d’Agrigente et de sa bande côtière, vous cherchez une petite escapade ...
  • LicataLicata
    Sur la côte à 45 km à l’est d’Agrigente, le territoire de Licata est habité depuis des millénaires, d’abord au ...

Catégorie Agrigente

S’abonner
Notifier de
guest
confidentialite check
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments




Destinations principales

Articles au hasard

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x