Tour de la plus vaste île méditerranéenne

L’olive et l’huile

L’olivier a été introduit par les grecs durant l’Antiquité. Il y trouva un climat adéquat pour se développer joyeusement. Son étendue augmenta considérablement avec l’arrivée des arabes, qui importèrent leurs techniques d’irrigation des terres.

Depuis des siècles et des millénaires, la Sicile produit donc l’huile d’olive. Mais les olives sont aussi vendues entières, pour par exemple être assaisonnées, marinées avec par exemple du vinaigre, de l’ail, persil, poivre, origan, tranches de carottes, céleri, poivron rouge et beaucoup d’huile, et j’en ai bien l’impression, même avec un peu tout ce qu’on peut trouver à porter de main.

Les olives se trouvant majoritairement en Sicile sont de variétés nommées comme de suit : Biancolilla, Cerasuola, Giarraffa, La Moresca, Nocellara Etnea, Nocellara Belice, Messina Ogliarola, Santagatese, Nasitana, Tonda Iblea, Verdese, SantaMaria delBordello (celle-là, c’est moi qui l’ai inventée).

adsensefeed

L’huile d’olive, très variée, compte plusieurs AOP (Appellation d’Origine Protégée) :

  • L’huile de l’Etna (produite dans le nord et centre-est).
  • L’huile Monti Iblei (sud-est).
  • L’huile de Mazara del Vallo (ouest de la Sicile).
  • L’huile Valdemone (nord-est de la Sicile).
  • L’huile Vallde Belice (ouest de la Sicile).
  • L’huile des vallées Trapanesi (ouest de la Sicile).

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Destinations