Tour de la plus vaste île méditerranéenne

Commentaires récents

Articles similaires

Via Etnea

piazza-stesicoro-catania

La Via Etnea est la principale artère commerçante du centre de Catane, une très longue rue bordée par des boutiques, glaciers, des palais, églises, et traversant plusieurs belles places de la ville.

Piazza Università

En empruntant la Via Etnea, partant de la Piazza Duomo, on arrive sur la Piazza Università, avec l’université de Catane dont le palais reconstruit après le séisme de 1693 conserve une cour avec un élégant portique à deux étages et la loggia de Vaccarini (1730). L’élégante façade a été réalisée après le séisme de 1818. De belles peintures ornent les murs intérieurs.

En face le Palais San Giuliano date de 1745.

Collégiale de Sainte-Marie l’aumône

Poursuivant la Via Etnea, on passe devant la basilique collégiale (Basilica S. Maria dell’Elemosina) construite au XVIIIe avec une surprenante façade en concavités réalisée en 1758 par l’architecte Stefano Ittar, conservant des fresques de Sciuti sur la voûte et la coupole, et des peintures de Sozzi. A l’origine, il y avait ici un sanctuaire remontant aux premiers siècles du christianisme, qui prit de l’importance, devenant une chapelle royale sous les aragonais au XIVe siècle, puis un collège de chanoines y fut établi au XVe.

adsensefeed

Quattro Canti

Plus loin on rejoint le carrefour des “Quattro Canti” avec sur la gauche le Palais San Demetrio qui fut un des premiers reconstruit après le tremblement de terre de 1693, et un des exemples les plus emblématiques des palais baroques de Catane. Mais il fut presque entièrement reconstruit après les bombardements de 1943.

Le rue perpendiculaire, la via San Giulinao, est aussi pourvue d’autres beaux palais baroques, puis l’on passe plus loin devant le Palazzo Minoriti, siège de province de Catane, ancien couvent reconstruit au XVIIIe siècle. On rejoint ensuite l’église de l’archange Saint-Michel ou Église des Minorites (San Michele Archangelo ai Minoriti)

Églises des Minorites

Construite au XVIIIe siècle, pour les frères minorites installés depuis peu à Catane, son dôme a été achevé en 1787, et sa façade en calcaire blanc est typique du baroque sicilien.
L’intérieur harmonieux conserve des œuvres remarquables, dont un retable de la fin du XVIIe siècle avec saint François Caracciolo et l’archange Michel; un crucifix en marbre, des toiles de Guglielmo Borremans ou de Leopardi.

Piazza Stesicoro

piazza-stesicoro-catania

Piazza Stesicoro

En poursuivant la via Etnea, sur la Piazza Stesicoro se dresse le monument dédié au plus grand compositeur de Catane, Vincenzo Bellini (1882).
De l’autre côté, s’étendent les vestiges de l’amphithéâtre romain, datant du 2e siècle de notre ère. C’était la troisième plus vaste arène elliptique d’Italie.

Sainte-Agathe de la Fournaise

Derrière les vestiges antiques, se dresse l’église de Saint Agathe de la fournaise (San Biagio in Sant’Agata alla Fornace), sur le lieu du martyre d’Agathe, avec sa façade de 1800 néo-classique de Battaglia.
L’église remonte à la fin du XIe siècle, reconstruite après 1693. Le chancel a deux chapelles, dont celle du Crucifix et celle dédiée à Sainte Agathe, dans laquelle se trouve la relique du “four”, objet du martyre d’Agathe.

Villa Bellini et jardin botanique

La Via Etnea rejoint 300 mètres après la place Stesicoro une entré du principal jardin public de la ville, la Villa Bellini, qui s’étend sur près de 8 hectares, avec des arbres centenaires et des kiosques. 500 mètres en avant, on trouve l’intéressant jardin botanique de la ville.

Informations

Sites externes

Catégorie Catane

S’abonner
Notifier de
guest
confidentialite check
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments




Destinations principales

Articles au hasard

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x